Angers-PSG - Paris n'avait pas d'idée mais Verratti et Di Maria : les notes des Parisiens

Commentaires()
Getty
Le Paris Saint-Germain a remporté sa 11e Coupe de France au bout du suspense. Verratti et Di Maria ont été au niveau. Draxler et Aurier trop en deçà.

Alphonse Aréola : 6/10

Le portir parisien a bien dominé les airs où il s'est plusieurs fois imposé. Il est resté solide sur ses appuis devant Thomas de la tête (27e) et Toko Ekambi dans un angle fermé (29e).

Thiago Silva : 4,5/10 

Tranquille en début de rencontre, le capitaine parisien a bien failli donner une passe décisive pour Cavani d'une subtile remise de la tête (20e). Il a été plus en difficulté dans le duel lorsque Angers a eu un temps fort. Il est à l'origine de la faute dangereuse aux abords de la surface qui amène le poteau de Nicolas Pépé (26e).

Marquinhos : 4,5/10

Il n'a eu que très peu de choses à faire en première période mais s'est fait complètement enrhumé par Toko Ekambi pour une des grosses occasions angevines (29e).

Serge Aurier : 3/10

Il avait débuté la rencontre par un centre dangereux repoussé par Letellier (9e) mais s'est ensuite confondu en imprécisions sur des longs ballons qui n'ont jamais trouvé preneur. Averti avant la mi temps pour une grosse faute sur Pépé.......

Maxwell : 4/10

Il a souffert face aux accélérations de Nicolas Pépé même s'il a plusieurs fois bien couvert son côté lorsque l'Angevin était envoyé dans la profondeur. Trop peu de présence offensive. 

Verratti

Thiago Motta : 5/10

Il a eu quelques approximations en début de rencontre mais s'est placé intelligemment sur les contres angevins. Sa récupération plein axe a permi à Cavani de se présenter devant Letellier (16e)

Blaise Matuidi : 5/10

Le milieu parisien aurait pu marquer s'il n'avait pas été trop court devant Letellier (12e). En dépit de son occasion sur un ballon de Verratti dans la profondeur (56e) ses projections ont été assez rares et son volume de jeu n'a pas vraiment pu servir dans une configuration où Paris cherchait les espaces dans le camp adverse.

Marco Verratti : 6/10

Le petit milieu italien a eu une belle activité à la baguette et s'est plusieurs fois retrouvé à l'origine ou à la conclusion des actions parisiennes. Son centre pour Cavani aurait mérité meilleur sort (13e). Il s'est aussi sacrifié à la récupération mais n'a pas pu être au four et au moulin toute la rencontre.

Julian Draxler : 3/10

Une belle ouverture pour Silva sur l'occasion de Cavani (20e) puis plus grand chose. Ses dribbles et percussions n'ont fait aucune différence et l'Allemand a eu trop de déchet dans le dernier geste.

Angel Di Maria: 6,5/10

Dès le début de la rencontre, son accélération plein axe et sa frappe au dessus ont montré ses intentions. Il a été le joueur offensif le plus actif côté parisien en donnant plusieurs ballons de buts (12e, 30e). Auteur d'un coup franc dans le petit filet, il a été à l'origine de la quasi totalité des occasions de son équipe.

Edinson Cavani : 5/10

Il est impliqué par le placement sur le but de la délivrance pour le PSG. Avant les arrêts de jeu, son match n'a pas été brillant et toutes ses situations (13e, 16e, 20e) se sont soldées par des échecs. Il aurait pu donner la victoire à osn équipe lors d'un ultime face à face manqué en fin de rencontre (84e). 

L'article continue ci-dessous

Les explications sur les notes Goal.com  : 

- Il faut avoir joué au moins 45 minutes pour recevoir une note.
- Les notes sont sur 10, et vont donc de 0 (match abominable) à 10 (match exceptionnel). La note moyenne de départ est de 5, pour un match moyen, ordinaire.

Julien Quelen, au Stade de France.

Fermer