News Résultats en direct
Ligue 1

Amavi : "La Ligue 1 devient très intéressante"

17:28 UTC+2 10/08/2017
Jordan Amavi Issa Cissokho Nice Nantes Ligue 1 08022015
Jordan Amavi a indiqué que le niveau de la Ligue 1 a progressé depuis son départ de Nice. Et c'est l'une des raisons de son retour.

L'Olympique de Marseille tient un nouveau renfort. Au poste de latéral gauche, les responsables phocéens ont réussi à s'attacher les services de Jordan Amavi. Cet ex-international espoir tricolore débarque d'Aston Villa où il évoluait depuis deux ans. Séduit par le projet qui lui a été proposé, l'ex-Niçois n'a pas beaucoup hésité avant de dire oui. Le niveau de la Ligue 1, qu'il juge plus élevé qu'en 2015, a aussi pesé dans son choix.

Amavi s'engage avec Marseille

"J'ai eu un appel du coach et de Zubizarreta, ils ont su me convaincre. La Ligue 1 devient intéressante avec les nouveaux joueurs qui arrivent, ça a joué aussi dans mon choix", a-t-il déclaré avant de s'attarder sur son état physique vu qu'il était absent des terrains pendant de très longs mois en raison d'une grave blessure au genou : "je suis à 100%. J'ai gagné en maturité en Angleterre et aussi en expérience. C'est un nouveau Jordan Amavi (qui arrive)".

"Je peux jouer à droite, mais ce n'est pas mon poste préféré"

Amavi, que l'OM avait cherché à faire venir dès le mois de janvier dernier selon Andoni Zubizarreta, n'a pas sa place garantie dans le onze de départ. Il sera en concurrence avec l'expérimenté Patrice Evra. Questionné à ce sujet, il a assuré que ce n'était en rien un problème pour lui : "L'OM a réussi à faire venir de très bons joueurs, il y a aussi Evra avec qui je vais beaucoup apprendre. C'est un grand monsieur". L'effectif marseillais est plus pourvu en latéraux gauches que droits. Serait-ce un problème pour Amavi que d'évoluer sur le côté opposé ? Sa réponse : "je peux jouer à droite, on en a un peu parlé (avec les dirigeants). Mais ce n'est pas mon poste préféré".

Durant ce rendez-vous avec les médias, l'ancien Villan avait aussi été questionné sur un tweet qu'il aurait posté il y a quelques années et dans lequel il espérait une défaite pour l'équipe phocéenne. Une publication qu'il assume parfaitement. "Le tweet, c'était en 2013, c'était jeune. Je répondais à un tweet qui demandait de gagner. Il n'y avait rien de mal", a-t-il rétorqué. Que les fans de l'équipe se rassurent ; il n'est donc pas du tout anti-OM. "À quel moment j'ai dit que je n'aimais pas l'OM ?", s'est-il étonné.