Allemagne vs Italie : Neuer et Buffon, duel de tauliers

Commentaires()
Alors que l’Allemagne et l’Italie vont se rencontrer aux portes de la demi-finale de l’Euro 2016, deux gardiens de légende vont s’affronter à distance.

C’est le quart de finale le plus attendu de cet Euro 2016, et ce n’est pas pour rien : l’Allemagne et l’Italie, devenus les deux plus grands favoris de la compétition, vont s’arracher une place pour les demi-finales.

Et si les deux sélections ont déjà démontré leur rigueur et leur détermination pour aller aller au bout de l’aventure, c’est aussi parce qu'elles sont composées de grands joueurs. Et de chaque côté, deux gardiens de talent vont se disputer à distance un duel de haute volée.

Les deux plus grands gardiens de leur époque ?

Si beaucoup de grands gardiens ont traversé les époques, certain ont davantage marqué les esprits que les autres. Et une chose est désormais certaine : Gianluigi Buffon et Manuel Neuer, chacun à leur manière, ont d’ores et déjà acquis leur place au panthéon des meilleurs portiers de l’histoire.

Visage de l’Italie des années 2000, le portier turinois a longtemps été intouchable à son poste, brillant tant à la Juventus que dans l’équipe italienne, où il s’est offert une Coupe du Monde et un titre de meilleur gardien de la compétition. À 4 reprises, entre 2003 et 2007, il a été élu meilleur gardien du monde, et meilleur gardien d’Europe de l’année. En 2006, l’Italien s’est même offert une place parmi les plus prestigieuses : une seconde place au Ballon d’Or 2006, tout proche du sacre derrière son compatriote Fabio Cannavaro et devant Thierry Henry.

Longtemps supplanté au prix IFFHS de meilleur gardien du monde par Iker Casillas, Buffon a surtout assisté à l’émergence de Manuel Neuer, sacré les trois dernières saisons au classement des meilleurs portier de la planète. Peu à peu, l’Allemand a succédé à l’Italien. Portier d’un nouveau genre, libéro, le Bavarois a grimpé les échelons à vitesse lumière. Lui aussi, en 2013, a brillé avec le Bayern, étant désigné meilleur gardien du continent, et lui aussi, en 2014, a soulevé son titre de champion du monde. Et comme son mentor piémontais, il s’est même offert une place incomparable sur le podium du Ballon d’Or, au terme de ce Mondial époustouflant.

"Gigi est un joueur qui est entre les poteaux depuis longtemps. Il montre sa classe internationale depuis des années et livre de grandes performances chaque saison. Pour moi, c'est admirable. Je le regardais en Champions League et lors des matches de l'Italie et c'était un modèle pour moi. On se respecte", commentait d’ailleurs Neuer au début de l’année, loin d’imaginer qu’un tel combat allait les animer des mois plus tard.

De son côté, le trentenaire Bianconero n’a rien perdu de son amour du challenge, déclarant cette semaine à la Gazzetta dello Sport : "Neuer est plus fort… Car il est plus jeune que moi."

Un quart de finale pour les départager

Quand Buffon brille avec le ballon dans les gants, Neuer régale ballon au pied. Et entre le tempérament de feu du capitaine de la Squadra Azzurra, et le flegme impérial du gardien de la Nationalmannschaft, il y a presque une décennie d’écart et deux styles bien différents.

"Buffon a affiché un niveau incroyable en Serie A et en équipe nationale d'Italie, mais je pense que Neuer a probablement pris l'ascendant sur lui, peut-être parce qu'il a également appris de lui", commentait d’ailleurs Jens Lehmann, l’ancien gardien de l’Allemagne, sur le site de l’UEFA en février dernier.

"C'est dur de dire lequel est le meilleur. Buffon et Neuer sont deux grands gardiens. Ils ont des styles différents mais ils sont tous les deux extrêmement bons et efficaces. Ce sera bien de les voir opposés l'un à l'autre", commentait de son côté Dino Zoff, l’ancien gardien de l’Italie, avant une rencontre entre la Juve et le Bayern.

Mais pour ce quart de finale de l’Euro 2016 entre leurs sélections, les deux hommes vont devoir se surpasser pour offrir à leurs coéquipiers la sécurité qui les guidera vers le dernier carré de la compétition. Neuer comme Buffon, d’ailleurs, sont à ce jour les deux seuls gardiens qui n’ont pas encaissé le moindre but dans la compétition (Buffon ayant été remplacé par Sirigu pour la seule défaite de la Nazionale, face à l’Irlande).

Tous deux protégés par des défenses imperméables et combatives, ils devront certainement faire face à deux attaques aussi déterminées. Portées par un Joachim Löw implacable, et par un Antonio Conte bouillant, les deux sélections auront certainement beaucoup de travail défensif pour résister aux assauts adverses.

Pour arracher la place tant désirée vers les sommets de l’Europe, l’Allemagne et l’Italie compteront plus que jamais sur leurs deux anges-gardiens.

Prochain article:
Atletico Madrid, une longue indisponibilité pour Saul Niguez ?
Prochain article:
Andrew Robertson prolonge à Liverpool
Prochain article:
Arsenal, Unai Emery évasif sur le futur de Mislintat
Prochain article:
Bayern, Kovac demande à James de sortir ses "meilleures performances" s'il veut rester au Bayern
Prochain article:
Real Madrid - Vinicius, le nouveau roi de Bernabeu
Fermer