Allemagne, Löw : "Nous étions meilleurs que les Français"

Commentaires()
Getty Images
Félicitant son équipe, le sélectionneur de l'Allemagne n'a pas digéré cette élimination en demi-finale de l'Euro contre l'équipe de France (2-0).

Joachim Löw a tenu à féliciter ses troupes après l'élimination de l'Allemagne en demi-finale de l'Euro contre la France. Le technicien n'a pas caché sa déception après ce scénario, qui a vu les champions du monde avoir la possession du ballon et plusieurs opportunités, sans marquer.

Joachim Löw, quel est votre sentiment après cette défaite ?

Joachim Löw : Trop de choses ont mal tourné, mais je dois tirer un coup de chapeau à l'équipe, nous étions la meilleure équipe. Nous avons beaucoup donné mais il est regrettable que nous ayons concédé ce but. Nous n'avons pas eu de chance, la balle touche la main une minute avant la pause. Nous avons eu nos chances, malheureusement nous ne marquons pas. On n'a pas eu la chance dont nous avions besoin. En 2012 ou 2010 quand nous sommes sortis, l'équipe qui nous a battus était meilleure que nous. Aujourd'hui, ce n'était pas le cas, nous étions meilleurs que les Français.

Comment expliquez-vous ce résultat alors ?

Il y avait des joueurs blessés comme Khedira et Gomez, Hummels était suspendu et ce n'était pas facile de compenser cela. Jerome Boateng a dû sortir et cela nous a affaiblis. Nous ne disposions plus de ces 4 joueurs importants, mais l'équipe a fait tout ce que j'ai dit, nous avons été très courageux donc il n'y a rien à leur reprocher.

Quel est votre avis sur le penalty ?

Je ne m'exprime pas sur les décisions de l'arbitre, il faut les accepter. Le penalty ? Je ne sais pas, il y a cette règle, si la main n'est pas sur le corps... Si vous voyez comment Bastian approche le ballon, le ballon a touché sa main en un dixième de seconde, le joueur ne peut pas y penser, c'est de la malchance. Vous pouvez dire que la main n'avait pas être là, mais il y a des mouvements lorsque vous sautez que vous ne pouvez pas contrôler. Je ne peux pas blâmer un joueur pour cela.

Le second but a-t-il été déterminant ?

Il y avait trois de nos joueurs et trois Français, Mustafi a joué le ballon. Dans cette position dangereuse vous devez le récupérer. On a plutôt bien fait cela pendant tout le match et les Français n'ont pas pu nous presser, notamment au milieu de terrain. Nous aurions dû dégager le ballon, Neuer l'a atteint et il était en face d'un joueur français. Nous avons mis de la pression en deuxième période, mais il y avait toujours le danger d'un contre. Nous avons eu nos chances vers la fin.

La France va-t-elle gagner la finale ?

Je pense que les Français vont gagner contre le Portugal. Le Portugal n'a pas beaucoup convaincu et les Français ont une très bonne équipe, mais nous avons été la meilleure équipe ce soir.

Avez-vous des regrets sur cette seconde période ?

Nous avons contrôlé le match, je ne pense pas qu'il y ait eu trop de différence par rapport à la première. A ce niveau, la moindre action ou un peu de malchance peuvent décider d'un résultat. Si nous avions marqué, nous aurions pu dominer le match. La France, pendant tout le match, n'a pas eu d'occasions. Mais si vous concédez un but à la 44e minute... Tout le monde a été sonné. J'ai dû calmer tout le monde et c'était difficile parce que la France possède de bons joueurs de contre.

Avez-vous pris une décision sur votre avenir ?

Je ne peux pas prédire ce qu'il va se passer, je ne peux même pas prédire les choses qui se passeront demain. Je ne vais pas penser à cela ce soir. C'est difficile de répondre, nous n'avons pas discuté d'un changement. Cela n'a pas été un problème jusqu'à présent. Demain à notre retour nous allons peut-être évoquer cela et nous tirerons ensuite les enseignements de ce tournoi. Ce fut un bon tournoi pour nous, nous avons puisé beaucoup d'énergie, mes joueurs ont fait preuve d'un grand esprit d'équipe, y compris à Evian lors des séances d'entraînement. Je n'ai pas vu beaucoup d'erreurs dans ce tournoi.

Qu'avez-vous pensé de la performance de Bastian Schweinsteiger ?

En première période, il a gagné beaucoup de duels. Il a tout réussi d'un point de vue tactique. A partir de la 70e ou 80e minute, nous avons dû le remplacer. Nous avons dû mettre des joueurs plus offensifs mais dans l'ensemble, il a fait beaucoup d'efforts. 

Fermer