Allemagne : Joachim Löw ferme "définitivement la porte" à Mesut Özil

Commentaires()
Getty Images
Joachim Löw, le sélectionneur de l'Allemagne, a fait savoir que Mesut Özil ne retrouverait plus la Nationalmannschaft.

L'été aura été destructeur pour Mesut Özil, qui clos un riche chapitre d'une façon définitive. Entre le milieu offensif et la sélection allemande, les liens semblent effectivement rompus. Et si Özil, qui avait fait part de son souhait de prendre sa retraite internationale, souhaitait revenir sur son choix, il ne semble désormais plus le bienvenu en équipe d'Allemagne.

Löw : "Il n'a jamais répondu à mes messages"

Mercredi soir, Joachim Löw, le sélectionneur de l'Allemagne, a en effet évoqué ce dossier brûlant outre-Rhin, lors de la conférence de presse de veille de match, alors que son équipe sera confrontée aux Bleus champions du monde ce jeudi soir dans le cadre de la Ligue des Nations.

Et les propos du technicien allemand, relayés ce jeudi par L'Equipe, ne laissent plus d'ouverture : "Pour Mesut, la porte est définitivement fermée. Il a fait part de ne plus vouloir jouer en sélection. Il n'a jamais répondu à mes nombreux messages et jamais il ne m'a dit en tête à tête qu'il arrêtait"

Ce point de non retour fait suite à la prise de position, elle aussi très claire, du joueur cet été après le traitement qu'il estime avoir subis. Très critiqué suite à une photo aux côtés du dirigeant turc Recep Tayyip Erdoğan après la crise sportive de la sélection faisant suite à l'élimination au premier tour de la Coupe du monde, Mesüt Özil avait pris sa retraite internationale en expliquant les raisons de sa décision soudaine.

"C’est avec le coeur lourd et après avoir beaucoup réfléchi aux récents événements que j’ai décidé que je ne jouerai plus avec l’Allemagne au niveau international tant que je ressentirai ce racisme et ce manque de respect. (...) Le traitement que j’ai reçu de la part de la fédération ne me donne plus envie de porter le maillot allemand" , avait alors déclaré le meneur de jeu dans une lettre ouverte.  "Je ne serai plus le bouc émissaire du président Reinhard Grindel à cause de son incompétence et de son incapacité à faire son job correctement. Je sais qu’il ne voulait plus de moi dans l’équipe après la polémique liée à la photo. Mais Joachim Löw et Oliver Bierhoff ont plaidé en ma faveur. (…) Je ne suis toujours pas accepté dans cette société. Je suis traité différemment des autres. Est-ce parce que je suis Turc ? Est-ce parce que je suis musulman ?", avait également écrit Mesut Özil. Après de multiples grandes compétitions internationales, dont les Coupes du monde 2010 et 2014, et le sacre mondial cette même année, l'histoire se termine.

 

L'article continue ci-dessous

 

 

 

Prochain article:
Nice - Allan Saint-Maximin sur le bon chemin
Prochain article:
Leganes-Real Madrid 1-0, ça passe quand même pour le Real Madrid
Prochain article:
Saint-Etienne-OM 2-1, Khazri enfonce Marseille
Prochain article:
PSG, Qatar Tour 2019 - Le carnet de bord des Parisiens, épisode 3
Prochain article:
L'Atletico Madrid sorti de la coupe
Fermer