Agacé par les questions sur Isco, Solari écourte la conférence de presse

Commentaires()
GETTY IMAGES
Santiago Solari, le coach du Real Madrid, a peu gouté aux questions redondantes au sujet de son milieu offensif, Isco.

Laissé souvent sur le banc des remplaçants depuis quelques mois, Isco, le milieu de terrain du Real Madrid, a perdu patience et a exprimé ses états d'âme sur les réseaux sociaux. Jeudi soir, dans une publication sur twitter, il avait déploré le peu d'opportunités qui lui sont offertes par le staff merengue. Des lamentations qui ont logiquement fait beaucoup réagir en Espagne, et qui inévitablement sont arrivées aux oreilles de Santiago Solari.

Ce vendredi, lors de la conférence de presse précédant le derby contre l'Atletico Madrid, le technicien argentin a été appelé à réagir à propos de cette polémique. Il l'a fait, mais non sans agacement et en montrant du doigt son joueur pour la réaction inattendue qu'il a eue et qui ne s'inscrit pas dans un esprit collectif.

L'article continue ci-dessous

"Si je crois qu'Isco n'a pas autant d'opportunités que ses coéquipiers ? Un footballeur professionnel travaille à 100% pour être prêt à aider son équipe. Et l'équipe se porte bien, et chaque joueur doit mettre en avant l'intérêt collectif", a déclaré le successeur de Lopetegui. Relancé peu après sur le sujet, il a répété que le football "signifie travailler et mettre ses qualités au service de l'effectif".

Après avoir abordé d'autres sujets et évoqué notamment son admiration envers son compatriote Diego Simeone, Solari a de nouveau été interrogé sur Isco. Il lui a été demandé par l'assistance d'éclairer ses propos. L'ancien joueur merengue a alors écourté ce rendez-vous avec les médias, et quitté la salle avec un air remonté.  

A noter qu'Isco ne devrait pas être de la partie lors du choc contre les Matelassiers, car pas apte physiquement. Solari a certifié qu'il ne s'agissait absolument pas d'une blessure diplomatique. "Il a stoppé sa séance avec des douleurs à l'épaule. Nous verrons en cours de journée (son évolution)", a-t-il indiqué.

Fermer