AC Milan - Tiémoué Bakayoko donne sa version des faits sur son accrochage avec Gattuso

Commentaires()
Getty Images
L'international français s'est exprimé sur Twitter à propos de son embrouille avec son entraîneur lors du match contre Bologne (2-0) lundi soir.

L'image a rapidement fait le tour de l'Italie et même de l'Europe lundi soir. Alors que Lucas Biglia s'est blessé, Gennaro Gattuso a demandé à Tiémoué Bakayoko d'accélérer son échauffement mais ce dernier a trop tardé à être prêt. José Mauri a donc pris la place prévue pour le joueur prêté par Chelsea et un vif échange a alors eu lieu entre les deux hommes. 

Si l'AC Milan a gagné son match face à Bologne sur le score de 2-1, l'altercation entre l'entraîneur italien et l'international français a pris une place considérable dans les commentaires d'après-match. Sur Sky Sport, le coach des Rossoneri a indiqué que des explications musclées auront lieu prochainement.

"Je lui ai dit d’entrer. Il a mis du temps à se préparer et j’ai finalement changé d’avis. Il a attendu 7 ou 8 minutes. On est dans un grand club. Il faut respecter tout le monde. Ils peuvent tout me dire, il faut juste respecter le vestiaire. Je réglerai ça dans le vestiaire, avec ma langue. Celle qui ne peut pas être utilisée à la télévision."

L'article continue ci-dessous

"Le coach s'adresse à moi en des termes inattendus et je ne fais que répéter ses paroles"

Quelques heures plus tard, ce fut au tour de Bakayoko de donner sa version des faits sur son compte Twitter. Le champion de France 2017 a expliqué ce qu'il s'est passé selon lui. "C'est au moment où je m'assois sur le banc que le coach s'adresse à moi en des termes inattendus et je ne fais que répéter ses paroles. Rien de plus."

"Que les choses soient claires : je n'ai jamais refusé de rentrer en jeu et je n'ai pas traîné pour aller m'échauffer. Il me semble que les images parlent d'elles-mêmes. Je n'avais qu'une seule envie, entrer sur le terrain et aider mes coéquipiers comme je l'ai toujours fait et comme je le ferai jusqu'à la fin de la saison."

De son côté, Leonardo, le directeur sportif, a indiqué ce que le club comptait faire concernant cet épisode. "On ne lui fera pas un procès public. Il a énormément de qualités, mais s’il a fait une erreur, il le paiera. L’institution Milan ne peut pas être touchée. Nous, on passe. Milan reste. On règlera ça en interne", a commenté le dirigeant brésilien sur Sky Sport.

Fermer