AC Milan - Pour Gattuso, Bakayoko "s'est comporté admirablement"

Commentaires()
Getty
Mercredi soir, le milieu de terrain français avait été la cible d'injures racistes de la part des ultras de la Lazio, en marge de la Coupe d'Italie.

Champion de France en 2017 sous les couleurs de l'AS Monaco, Tiémoué Bakayoko avait réalisé une saison impressionnante au milieu de terrain, où il formait une paire particulièrement performante avec son ancien partenaire brésilien Fabinho. Grâce à cet exercice sous le signe de la réussite et surtout de la progression, le joueur formé au Stade Rennais avait été appelé en Equipe de France par Didier Deschamps, avant de s'engager chez les Blues de Chelsea, en Premier League

D'abord performant, puis en dessous de son niveau habituel, le puissant milieu de terrain avait ensuite quelque peu disparu des radars Outre-Manche, avant d'être prêté à l'AC Milan, non sans l'optique de se refaire une santé sous les ordres de Gennaro Gattuso. Oui mais voilà, chez les Transalpins, tout ne s'est pas déroulé exactement comme prévu, et force est de constater que la saison actuelle du Français restera à coup sur dans sa mémoire pendant de longues années encore. 

"Ces chants horribles font mal, mais il s'y était préparé"

Pas loin d'afficher un niveau catastrophique en début de saison, l'ancien joueur de l'ASM avait d'abord été critiqué ouvertement par son fantasque entraîneur à plusieurs reprises, avant de peu à peu élever son niveau de jeu. Au point de devenir le meilleur joueur de la formation milanaise depuis quelques mois désormais. Sur le papier, cela peut donc s'apparenter à une belle revanche... Sauf qu'en Italie, Tiémoué Bakayoko est confronté de manière violente au racisme, dont ont encore récemment fait preuve les ultras de la Lazio Rome, mercredi soir, lors de la demi-finale retour de Coupe d'Italie perdue par le Milan à San Siro (1-0). 

L'article continue ci-dessous

Gennaro Gattuso Milan coach

Un épisode condamnable, particulièrement choquant, qui ne cesse d'alimenter la polémique ces derniers jours en Italie. Dernier en date à s'exprimer sur le sujet ? Gennaro Gattuso, l'entraîneur de l'AC Milan, présent ce samedi en conférence de presse. "Ces chants horribles font mal, mais il s'y était préparé. Il s'est comporté admirablement. Certains sont restés au XIXe siècle. Mais tous ceux qui vont au stade ne sont pas comme ça", a déclaré l'ancien de la Squadra Azzura. 

"Je l'ai vu en forme. Qu'il ait envie de partir, c'est quelque chose que vous dites, vous. Il a fait une belle saison, il se sent bien en Italie", a ensuite soutenu le technicien. Néanmoins, si ces comportements inacceptables venaient à perdurer, voire à se multiplier, il y a fort à parier que Tiémoué Bakayoko ne se gênerait pour émettre des envies d'ailleurs, lui qui n'est que prêté avec option d'achat par les Blues de Chelsea, fixée à 35 millions d'euros. 

Fermer