News Résultats en direct
Ligue Europa

À Rennes, l'histoire ne pouvait s'écrire sans Hatem Ben Arfa

22:22 UTC+2 20/09/2018
Hatem Ben Arfa Rennes
Il aura fallu un éclair d'Hatem Ben Arfa pour voir un Stade Rennais laborieux s'imposer pour la première fois en phase de groupes de la Ligue Europa.

L'histoire ne pouvait s'écrire autrement. Et elle a été ponctuée par un homme. Un seul. La star, Hatem Ben Arfa. Entré sous un bruit assourdissant (65e) dans une enceinte déjà conquise, l'ancien Parisien a servi un cocktail d'émotions à son public, en provoquant le corner du penalty par une série de dribbles déroutante. Puis en le convertissant avec sans-froid d'un contre-pieds plein de finesse (2-1, 90+1e). Un but synonyme de première victoire pour le Stade Rennais en phase de groupes de Ligue Europa. L'idéal pour lancer son aventure. À domicile, au Roazhon Park. Là où il avait été présenté en grande pompe il y a moins de trois semaines en avant-match de Rennes-Bordeaux.

"C'est un très bon joueur qui arrive du PSG. Pour le penalty, on a senti sa personnalité. Il a pris le ballon et a marqué", commentait le coach de Jablonec Petr Rada. Suivi par Sabri Lamouchi, heureux de voir son n°18 briller dès son entrée en matière. "Je n'aurais pu imaginer qu'à sa première entrée, il allait prendre ses responsabilités, faire basculer le match et donner la victoire à son équipe", confiait-il "fier" d'avoir réussi là où ses prédecesseurs avaient échoué par le passé.

"Si Hatem refait la même chose contre Paris, je paye ma tournée"

"J'ai rarement vu l'entrée d'un joueur déclencher autant de ferveur", reprenait-il. Car c'est vrai qu'après l'heure de jeu, au moment de son entrée sur le terrain, tout un stade s'est levé pour applaudir sa nouvelle idole. Une image rare Route de Lorient. Peut-être l'image de la soirée soulignant l'attente qui règne déjà autour de lui. "Il va être très important pour nous. Je découvre un mec très simple, très gentil. On sent qu'il se cache quelque chose derrière, un talent hors-norme, rappellait Damien Da Silva. Il a beaucoup apporté par son entrée et va nous faire du bien, c'est certain. Il va monter en puissance, on a confiance en lui, et bientôt il pourra jouer un peu plus."

Contre Paris peut-être, dès dimanche, en Ligue 1 cette fois-ci. Quoi qu'il arrive, le coach rennais l'a déjà annoncé : "Si Hatem refait la même chose contre Paris, c'est pour moi, je paye la tournée." En attendant, et même avec l'éclair de Ben Arfa, c'est un Stade Rennais poussif qui est venu à bout de Jablonec. Ce que Sabri Lamouchi reconnaissait aisément. Mais le temps d'un soir, l'étoile Ben Arfa s'est illuminée, guidant lui-même le clapping de la victoire devant les supporters. Un petit bout d'histoire.

Benjamin Quarez, au Roazhon Park