À la découverte du nouveau centre d'entraînement du Paris FC

Commentaires()
Benjamin Quarez
Depuis lundi, l'équipe de Mécha Bazdarevic a pris ses quartiers dans son nouveau centre d'entraînement à Orly.

C'est la grande nouvelle de la semaine au Paris FC. Depuis lundi, l'effectif professionnel est arrivé à Orly dans le nouveau centre d'entraînement du club. Là où les jeunes du centre de formation et la D1 féminine se sont installés dès le mois d'août. "C'est un projet qui a pris forme il y a plus d'un an. Ça fait plaisir de voir qu'après le centre de formation, nos pros sont arrivés ici. Le projet n'est pas fini. On attend encore les vestiaires définitifs, qui arriveront en mars", rappelle pour Goal le manager général Pierre Dréossi.

Après l'entraînement de mercredi - délocalisé sur un synthétique en vue de la Coupe de France - le gardien parisien Vincent Demarconnay nous a fait part de son sentiment : "On est contents et en même temps, ça fait un peu bizarre parce que ça faisait presque quatre ans et demi qu'on était à Choisy. On avait nos petites habitudes, mais ça fait du bien d'avoir un centre d'entraînement qui ressemble vraiment à ce qu'on peut retrouver dans un club professionnel."

"Un outil performant, pratique et étudié pour le football"

Entre deux bruits d'avion, qui rappellent la proximité avec l'aéroport d'Orly, Vincent Demarconnay - au Paris FC depuis dix ans - décrit "un outil performant, pratique et étudié pour le football". En mars, on y retrouvera le bâtiment principal avec les vestiaires pour les équipes de Ligue 2 et D1 féminine, donc, mais aussi les bureaux du staff, un lieu de vie pour les joueurs, ainsi qu'un espace pour les soins et la musculation. Une nécessité de l'aveu même de Pierre Dréossi qui précise qu'un "vrai club professionnel doit avoir un lieu où l'ensemble des salariés puissent se rencontrer et travailler dans de bonnes conditions. Ce qui n'était pas le cas."

"Les terrains sont de grandes qualités. Ce sont des terrains hybrides pour les pros", ajoute-t-il. Ainsi, quatre nouveaux terrains ont été aménagés pour l'équipe de Mécha Bazdarevic, à côté de ceux réservés au centre de formation. Tous sous le contrôle des jardiniers de la société Sparfel, qui travaillaient jusqu'ici au Camp des Loges.

Même les gardiens ont leur espace. "Un grand carré de 34 sur 34, sur lequel on peut mettre quatre buts. Ce que souhaitait l'entraîneur des gardiens Mickaël Boully. On a aussi un bac à sable et un espace avec une grande bande où on pourra faire d'autres choses. Tout a été pensé pour les joueurs et pour les gardiens", explique Vincent Demarconnay. Coût total de l'opération pour le centre de formation et l'équipe première : 5 millions d'euros. "On va bientôt décider du timing et de l'investissement pour la deuxième phase, annonce Pierre Dréossi. Mais finissons d'abord la première, avec en priorité le regroupement de tous les salariés". Et ce dès janvier avec l'arrivée du service administratif.

Paris FC Orly Centre
Deux jardiniers de la société Sparfel, qui travaillaient au Camp des Loges, sont en charge de l'entretien au quotidien des terrains à Orly.
Paris FC Orly Centre
L'équipe de Mécha Bazdarevic s'entraînera sur des terrains hybrides, situés juste à côté de ceux mis à disposition des espoirs du club.
Paris FC Orly Centre
Le Paris FC a investi 5 millions d'euros pour la première étape et décidera bientôt du timing et de l'investissement de la seconde étape.

Prochain article:
Leeds United, Bielsa assume son acte d'espionnage et se défend
Prochain article:
Qui est Eder Militao, le grand espoir brésilien suivi par le Real Madrid ?
Prochain article:
Comment Liverpool peut tirer le meilleur de Naby Keita
Prochain article:
Leeds, Marcelo Bielsa convoque la presse après l'ouverture d'une enquête à son encontre
Prochain article:
Le Barça veut prolonger Jordi Alba
Fermer