Mondial 2010, Argentine - Messi, tel un fantôme

On attendait de lui qu’il soit la star de cette Coupe du Monde, mais il n’a été, au final, que l’ombre de lui-même. Comme d’autres grands joueurs, Lionel Messi, le meilleur footballeur au monde, a énormément déçu à l’occasion de ce rassemblent planétaire, et en particulier ce samedi lors du match face à l’Allemagne (0-4).
Il était arrivé en Afrique du Sud avec les rêves et les ambitions pleins la tête. Même s’il n’a jamais été réellement éblouissant sous le maillot albiceleste, Lionel Messi était convaincu qu’il pouvait mener son pays sur la plus haute marche du monde. Malheureusement pour lui, ces attentes n’ont nullement été conformes à la réalité. A l’exception de quelques rares coups d’éclat, le milieu de terrain du FC Barcelone n’a pu faire honneur à son statut lors des cinq matches joués par l’Argentine dans ce Mondial 2010. Pis, il n’a même pu inscrire le moindre but (malgré 29 tirs au but), donnant ainsi raison à tous ceux qui affirment qu’en sélection il est incapable d’être aussi efficace qu’il ne l’est en club.

Un Mondial à mettre aux oubliettes

L’inefficience de Messi avec l’Argentine, on était pourtant parvenu à l’oublier, ou plus précisément à la passer au second plan, tant que la bande à Maradona remportait ses matches. Mais, à l’heure du bilan et après que les doubles champions du monde aient bu le calice jusqu’à la lie face à l’Allemagne en quarts de finale (4-0), on ne peut s’empêcher de pointer du doigt le rendement famélique du Ballon d’Or 2010 à l’occasion de cette Coupe du Monde. Positionné pourtant dans un rôle qu’il affectionne, à savoir celui de 9 et demi derrière les deux attaquants, le natif de Rosario a tout juste été bon à délivrer une passe décisive et amuser la galerie par des dribbles lorsque son équipe menaient largement. C’est ce à quoi s’est limité son impact et son influence, au grand dam de ses admirateurs et ceux de sa sélection.

•    Allemagne – Argentine, les notes
•    L’Allemagne humilie l’Argentine

Tout comme Wayne Rooney et Cristiano Ronaldo, Messi a aussi énormément déçu lorsque cette compétition est entrée dans le vif du sujet. Et cela prouve qu’il n’est peut-être pas un aussi grand joueur que beaucoup l’attestent. Face à l’Allemagne, on l’a vu courir dans tous les sens sur le terrain, mais sans aucune utilité. A sa décharge, il n’a bénéficié que très peu d’espaces pour s’exprimer contre la charnière centrale germanique. Mais, il n’a pas eu ces habituelles inspirations de génie pour débloquer la situation et essayer de faire la différence grâce à son talent et sa superbe patte gauche. Sa relation avec les autres milieux de terrain de l’équipe s’est également faite désirer et c’est une autre explication à sa piètre forme. Une explication, mais pas une excuse puisqu’il avait tout le temps de se créer des affinités et des automatismes avec les Mascherano, Maxi Rodriguez, Di Maria et compagnie. 

Etant encore jeune (23 ans), Messi peut nourrir l’espoir de briller à l’occasion d’un autre Mondial. Peut-être en 2014 au Brésil. Néanmoins, le souvenir de ce tournoi raté va probablement le poursuivre pendant très longtemps. Pas sûr qu’il pourra s’en remettre très vite. A en croire les déclarations d’après-match de Diego Maradona, le numéro 10 argentin a même été très touché par cet échec. « Je l’ai vu éclater aux sanglots après la rencontre dans les vestiaires. Ce fut une image très triste à voir » a-t-il déclaré. On veut bien le croire tout comme on veut bien croire que le vrai Messi vaut bien plus que celui qui est apparu sur les pelouses sud-africaines. A lui maintenant de le démontrer. Avec son club du Barça mais aussi lors des prochaines échéances internationales avec l’Argentine.

Tout sur la Coupe du Monde 2010

Connectez-vous à notre page

et devenez fan. Le Meilleur de Goal.com vous est réservé

et tombera directement sur votre page.