Montpellier-Nice (1-0), Montpellier s'offre Nice et monte sur le podium

Le MHSC a confirmé son très bon début de saison en battant Nice à domicile (1-0). Un but de Gaetan Laborde a suffi au bonheur des Héraultais.

6e journée de Ligue 1
Montpellier-Nice : 1-0
But :
Laborde (35e)

Avec le LOSC, Montpellier est la grande sensation du premier quart du championnat et la formation de Michel Der Zakarian l'a encore prouvé ce samedi en assurant le plein de points face à Nice. Contre une formation azzuréenne qui était pourtant également en pleine bourre, les Héraultais ont encore une fois appliqué leur tarif, à savoir une victoire sur la plus courte des marges mais qui les contente amplement. Avant les matches du dimanche, les Pailladins se retrouvent à une séduisante troisième place au classement.

Face à l'OGCN, le MHSC n'a rien changé à sa manière de faire et les habitudes qu'on lui connait sous Der-Zakarian. Comme lors de ses précédentes sorties, l'équipe s'est surtout attelée à bien défendre, ne concédant que très peu d'occasions dangereuses (2 tir cadrés essuyés). Ensuite, il fallait se montrer opportuniste devant en exploitant l'une des rares opportunités qui pouvaient se présenter. Là aussi, la mission a été accomplie. À la 35e minute de jeu, Gaëtan Laborde s'est montré efficace la seule fois où il était en position avantageuse devant les buts adverses.

Des Aiglons bien discrets

Après une tentative d'Aguilar, Walter Benitez, le gardien niçois, s'est manqué sur une intervention. Et l'ancien Bordelais a bien senti le coup et n'avait dès lors qu'à conclure dans les buts vides. Après Damien Le Tallec la semaine dernière, il s'offre son premier but sous les couleurs montpelliéraines. Et sa réalisation à lui est encore plus savoureuse puisqu'elle fut synonyme de victoire. Contrairement à ce qui est arrivé face au Racing (1-1), Montpellier ayant su cette fois-ci tenir bon jusqu'au bout. Cela étant, ce n'était pas la plus dure des tâches contre des Aiglons à court d'idées. A noter qu'en fin de match, les locaux ont aussi touché le poteau par l'intermédiaire d'Andy Delort (89e).

Disposés dans un système en 3-5-2, et avec Balotelli et Saint-Maximin aux avant-postes, les Niçois avaient pourtant les atouts sur le papier pour espérer ramener quelque chose de la Mosson. Au lieu d'enchainer, les hommes de Patrick Vieira sont malheureusement retombés dans leur travers, avec jeu insipide et aussi très peu d'entrain. Se seraient-ils reposés sur les lauriers après deux succès de suite ? Ce n'est pas impossible et c'est exactement ce que Montpellier doit éviter de faire lors de ses prochaines rencontres pour espérer prolonger son état de grâce.