Allemagne-Hongrie (2-0), l’Allemagne se rassure

Après sa défaite contre la Slovaquie, l’Allemagne s’est bien relancée ce dimanche en battant la Hongrie (2-0). La Mannschaft est prête pour l’Euro.

Match amical
Allemagne-Hongrie : 2-0
Buts :
A. Lang (39e csc), Muller (63e)

Joachim Low a le sourire de nouveau. Une semaine après le faux-pas inquiétant à Augsbourg contre la Slovaquie, sa sélection allemande a repris du poil de la bête ce dimanche à l’occasion de son dernier match de préparation. Avant de prendre la direction de la France, la Mannschaft a pris aisément le dessus sur la Hongrie (2-0). Et l’autre bonne nouvelle c’est le retour de Bastian Schweinsteiger, qui a pu jouer pendant vingt-minutes sans difficultés.

Neuer n’a pas été inquiété

Le plus expérimenté des joueurs allemands a donc fait son retour sur les terrains. Lorsqu’il a remplacé Toni Kroos, le score était, certes, déjà acquis mais le fait qu’il ait évolué sans gêne est un point positif et une réponse rassurante à ceux qui s’interrogeaient sur son état de santé. Le milieu de Manchester United peut lorgner à présent sur une place de titulaire pour la première rencontre de l’Euro face à l’Ukraine. 

En plus de Schweini, d’autres joueurs, absents contre la Slovaquie, ont pu effectuer leur retour. Cela s’est vu puisque la prestation défensive a été nettement plus convaincante. Les Hongrois ne se sont pas du tout rapprochés des buts gardés par Manuel Neuer. La charnière Boateng-Rudiger a tenu bon. Ce dernier émerge comme une option crédible pour parer à l’éventuelle absence de Mats Hummels durant les premiers matches du tournoi continentale.

Devant, et comme souvent, Thomas Muller a fait mouche. Le joueur du Bayern a inscrit le deuxième but des siens à la 63e minute après un ballon repoussé par Kiraly suite à une tête de Mario Gomez. La première réalisation des locaux, elle, fut l’œuvre de Lang contre son camp. L’arrière hongrois a tenté de devancer Gotze sur un centre de Hector devant les buts, mais il a finalement trompé son propre portier. Contrairement à leurs bourreaux du jour, les Magyars ont encore des choses à corriger en vue de leur premier rendez-vous de l’Euro.