thumbnail Bonjour,

Après son succès face à la Géorgie, la France a dépassé l’Espagne au classement de son groupe pour le Mondial. Mais cette situation peut-elle perdurer ?

Dans le Groupe I des éliminatoires du Mondial (Zone Europe), un premier tournant s’est produit vendredi avec la victoire glanée par l’Equipe de France contre la Géorgie (3-1) et le nul concédé par l’Espagne face à la Finlande (1-1). Ces résultats permettent aux Tricolores de s’emparer du leadership de la poule et ce à mi-chemin de ces qualifications. La question maintenant est de savoir si les protégés de Didier Deschamps vont être capables de préserver cette place jusqu’au bout et s’inviter ainsi à la Coupe du Monde sans passer par la case barrages ?

Tout reste possible

Pour rester en tête jusqu’à la fin des éliminatoires, les Français ont deux conditions à remplir. D’abord, il ne faudra pas perdre mardi au Stade de France face à ces Espagnols. Puis, lors des trois journées restantes, lors du duel à distance, faire à chaque fois de meilleurs résultats que les Ibériques. Cela parait jouable, mais loin d’être acquis. Bien que leur parcours émerge jusque-là comme quasi parfait, Ribéry et ses partenaires peuvent tout à fait trébucher et sur le papier, la Seleccion semble toujours leur être supérieure. Et quand on sait que la vérité d’un jour avec cette Equipe de France est rarement celle du lendemain, on est obligé d’être mesurés dans notre optimisme pour les protégés de Deschamps.

Le plus dur reste à faire pour les Bleus. C’est clair. Mais, ces derniers ont quand même fait déjà une bonne partie de chemin. Ce n’était pas gagné d’avance, d’où une bonne raison de croire qu’ils vont s’accrocher jusqu’au bout. En cas de résultat positif mardi soir au Stade de France, ils seront non seulement en position avantageuse sur le plan comptable, mais aussi au niveau psychologique. Et puis, il y a quand même la possibilité qu’ils l’emportent face à la Roja. Elle est mince, mais elle existe quand même. Après tout, ils s’en sont rapprochés lors de la première rencontre à Madrid. Si ce scénario se concrétise, le ticket pour le Brésil sera acquis à 99%. Mais, ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tuée. Surtout lorsque l’ours est champion du monde en titre.

Alors selon vous, la France va-t-il garder la tête de son Groupe jusqu’au bout ? Peut-elle préserver son avance sur l’Espagne, voire l’améliorer dès mardi en remportant cette confrontation directe ?

A vous la parole !

A lire aussi :

Tout sur l’Equipe de France

Sondage du jour

Relatifs