News Résultats en direct

EdF - Les Bleus ont gagné une âme


L'équipe de France version Deschamps a peut-être signé son véritable acte de naissance en ramenant un nul d'Espagne (1-1), mardi lors des qualifications du Mondial-2014.

Donnés perdants d'avance, les Bleus ont déjoué les pronostics par la grâce d'un but égalisateur d'Olvier Giroud dans les arrêts de jeu, ce qui semblait tout juste impossible quelques heures auparavant. La défaite contre le Japon (1-0) en amical, vendredi au Stade de France, avait nourri les pires inquiétudes sur le niveau réel de la sélection. Quatre jours plus tard, la voilà en mesure de damer le pion aux champions du monde et d'Europe espagnols sur leur pelouse.

Naissance d’une équipe ?

Cette performance est sans doute ce qui manquait à cette jeune équipe globalement inexpérimentée pour écrire sa propre histoire. Seul l'avenir dira s'il y aura eu un avant et un après 16 octobre 2012, mais le capital confiance engrangé en 90 minutes, dans un contexte délicat, vaut tous les succès du monde, et Deschamps peut enfin s'appuyer sur une véritable référence pour poursuivre son travail. "
Tout cela rappelle fortement 1995 et la naissance de l’équipe de France championne du monde en Roumanie. Après avoir manqué la qualification pour le Mondial 1994, l'équipe de France et la fédération ont subi le retour de flammes en pleine face. La route vers l’Euro 1996 est d’ailleurs semée d’embûches.

Avec 5 matchs nuls en 8 rencontres, la France avait du retard sur les Roumains. Et l’opinion publique (comme ces derniers jours avant Madrid) est frileuse. Mais le futur groupe champion du monde, prend naissance à Bucarest et cette impression est confirmé par tous les acteurs de ce rendez-vous qui seront sur la pelouse du Stade de France un certain 12 Juillet 1998.

Mvila/Nasri  comme Cantona/Ginola?

Deschamps faisait partie de cette génération et lui-même peut relever des similitudes avec le match de l’Espagne. Les héros de Madrid ont marqué des points précieux et ce sont les absents qui peuvent aujourd'hui se mordre les doigts. Comment s'immiscer au sein d'une équipe qui a tenu tête à la meilleure nation de la planète? Si Mavuba et Diaby ont vocation à revenir, une fois remis sur pied, la question vaut surtout pour les deux "brebis galeuses" de l'Euro-2012, jusque-là snobés par Deschamps, Nasri et Mvila.Un peut comme Cantona et  Ginola en 95 ?

Reste à ne pas gâcher les promesses de mardi. Au-delà du match retour contre l'Espagne, le 26 mars au Stade de France, la qualification se jouera en effet surtout face aux "petits" de la poule. "On a d'autres points à prendre contre d'autres équipes, a martelé Deschamps. Si tout se passe bien pour l'Espagne et pour nous, les confrontations directes feront la différence. » La naissance d’une grande équipe tient a pas grand-chose…