Dortmund - 5 choses à savoir sur Alexander Isak, le nouvel Ibrahimovic ?

Officiellement transféré au Borussia Dortmund, Alexander Isak arrive en Allemagne avec beaucoup d'espoirs placés en lui et une réputation de futur Zlatan Ibrahimovic.

Alexander Isak n'a peut-être que 17 ans mais il a déjà appris une leçon importante : "vous ne savez jamais ce qui peut arriver dans le football", et les cinq derniers jours en ont été un parfait exemple. Courtisé par les plus grands clubs européens depuis de longues semaines, le buteur suédois était annoncé avec insistance du côté du Real Madrid. Il y une dizaine de jours, Marca annonçait même le nouveau joueur de Dortmund dans la capitale espagnole afin de signer son contrat avec les Madrilènes. Le quotidien espagnol annonçait même un transfert évalué à 10,5 millions d'euros.

OFFICIEL - Alexander Isak quitte l'AIK et signe à Dortmund

Si la transaction semblait donc parfaitement lancée, un coup de théâtre s'est produit ce lundi. Contre toutes attentes, Isak s'est finalement engagé avec le Borussia Dortmund pour près de 9 millions d'euros selon la presse allemande. Le club allemand a en effet réussi à persuader le jeune talent suédois qu'il aurait plus de temps de jeu et d'occasions de briller au Signal Iduna Park qu'à Santiago Bernabeu. Surtout que le BVB sait y faire avec les jeunes pépites à l'image de Julian Weigl, Christian Pulisic et Ousmane Dembélé. Mais qui est celui qu'on surnomme le "nouveau Zlatan" ?

En sélection ou en club : des records de précocité

Lancé dans le grand bain par l'AIK Solna le 28 février dernier à l'occasion d'un match de Coupe de Suède contre Tenhults, Isak n'a mis que quelques minutes à inscrire son premier but alors qu'il était entré à la 75e minute. Deux mois plus tard, le Suédois est également devenu le plus jeune buteur de l'histoire du championnat de Suède en marquant contre Östersund FK à 16 ans et 199 jours. Il terminera la saison avec 10 buts en 24 matches de championnat, ce qui lui a valu une sélection en équipe nationale cet hiver, dans un effectif composé uniquement de joueurs locaux.

S'il n'a pas marqué lors de la rencontre de la Suède contre la Côte d'Ivoire (entré à la 62e minute), il était devenu le plus jeune international suédois depuis 1911. Il a ensuite trouvé le chemin des filets dès sa première titularisation avec les Blågult. Titulaire contre la Slovaquie (6-0), Isak a ainsi fait mieux qu'un certain Erik Dahlström en 1912, qui d'après le Comité olympique suédois avait marqué à 18 ans et un jour contre la Finlande.

PS isak

Le nouvel Ibrahimovic ?

Dans le pays de Zlatan Ibrahimovic, il n'a pas fallu longtemps pour qu'Isak soit comparé à l'actuel joueur de Manchester United. Alors que les deux hommes font pratiquement la même taille, leur style de jeu est également similaire comme l'explique Anel Avdic, journaliste suédois pour l'Expressen. "Alexander Isak est souvent comparé à Zlatan Ibrahimovic, même s'il n'a pas le même profil que Zlatan selon moi en terme de caractéristiques. Il y a une grande différence entre les deux même s'il y a quelques similitudes comme leur vision du jeu et leur technique. Je ne pense pas que nous devons comparer Alexander avec Zlatan, parce qu'Isak doit créer son propre profil. Il a les qualités pour devenir un joueur exceptionnel. Mais bien sûr qu'il peut être considéré comme le nouveau Zlatan parce que c'est une étoile montante dans notre pays", a-t-il expliqué pour Goal.

Pour comparer le début de carrière des deux joueurs, Ibrahimovic a marqué 18 buts en 47 matches avec Malmö, avait fêté sa première sélection à 19 ans, en janvier 2001, et marqué pour la première fois quelques jours après ses 20 ans. Avec ce transfert à Dortmund, Isak a également battu Ibrahimovic comme la plus grosse vente de l'histoire du championnat suédois.

Très mature pour son âge

Impressionnant depuis ses débuts avec l'AIK Solna, Isak est pourtant méconnu du grand public. "Alexander peut jouer comme premier ou second attaquant. C'est un joueur de fixation et sa compréhension du jeu est exceptionnelle. Malgré son jeune âge, Isak est très confiant devant le but, il a la capacité d'ouvrir une défense grâce à sa technique et ses passes. Isak est très mature pour son âge en termes de jeu et de comportement sur le terrain. Je dois dire que je suis très surpris de la façon dont il a géré l'attention des médias et des supporters tout en maintenant son haut niveau de performance. Cela prouve qu'il est très fort mentalement. Il a une intelligence de jeu très développée et n'a aucun problème d'adaptation", ajoute Anel Avdic.

Transféré pour moins de 10 millions, Isak suscite beaucoup d'espoirs et d'attention, mais un tel montant peut-il influencer le jeune buteur suédois surtout avec les comparaisons avec Zlatan ? "Ibra est un joueur absolument fantastique, mais je ne regarde pas vraiment ce que disent les journaux. Je suis détendu à ce sujet", expliquait récemment le nouveau joueur de Dortmund en conférence de presse. Une attitude bien loin de celle de diva de l'ancienne star du PSG. Une autre anecdote prouve la maturité du jeune homme. À l'occasion d'un tournoi de jeunes en Pologne, Isak avait ramené un dictionnaire polonais afin qu'il puisse communiquer avec les autres adolescents présents lors de la compétition.

Son modèle ? Henok Goitom

Né à Solna de deux parents d'origine érythréenne, Isak a fait partie de l'académie de l'AIK depuis ses six ans. Alors que Zlatan est souvent mentionné comme étant son idole, un autre attaquant d'origine suédoise trouve grâce aux yeux du joueur de 17 ans : Henok Goitom. Comme son compatriote, Goitom est né à Solna et est lui aussi d'origine érythréenne. Après avoir joué pour les Espoirs suédois, le joueur de 32 ans a tenté sa chance à l'Udinese, au Real Valladolid et à Almeria avant de venir à l'AIK en 2012. Goitom y a rencontré Isak et lui donne régulièrement des conseils. Mêmes origines, mêmes postes et des gabarits similaires, les deux hommes risquent pourtant d'avoir un destin bien différent. Si Goitom n'a jamais atteint le très haut niveau, Isak est lui destiné à un très bel avenir. 

Avant lui, Strandberg aurait pu exploser à Dortmund

Alexander Isak aurait pu marcher dans les traces de Carlos Strandberg. Comme Isak, ce jeune attaquant issu de l'immigration africaine en Suède, avait explosé en Allsvenskan de façon précoce. Aligné avec Häcken, club de Göteborg, Strandberg, alors âgé de 17 ans, avait inscrit 9 buts et délivré 6 passes décisives en 30 apparitions en championnat. Repéré par les recruteurs du Borussia Dortmund une saison et demie après ses débuts, il avait alors été transféré dans le club de la Ruhr, séduit par ses qualités physiques et son sens du but... avant qu'une visite médicale non concluante ne fasse capoter le transfert. Il avait alors rejoint la Russie et le CSKA Moscou six mois plus tard. Ironie du sort, en 2016 à l'occasion d'un prêt de six mois, Strandberg a cotoyé Isak à l'AIK avec qui il était régulièrement aligné sur le front de l'attaque. Après un retour au début de l'été au CSKA, il évolué désormais à Westerlo en Belgique.