News Résultats en direct

Liga, Après la folie et l'engouement, le Real Madrid broie du noir

Battu à Santiago Bernabeu par l'Atlético de Madrid, samedi soir (1-2), le Real Madrid vit déjà une période compliquée. Avec seulement trois points glanés en trois journées, la "Maison Blanche" inquiète déjà ses supporters et observateurs. En tous cas, les faits comptables sont là: le Real pointe déjà à six unités du FC Barcelone en Liga. Un retard conséquent quand on regarde le tableau d'honneur de la saison précédente où le Barça et le Real ont termine 2e et 3e de la Liga avec un bilan comptable astronomique de 87 points Un tel début de saison cataclysmique sur le plan national n'était plus arrivé au Real depuis la saison 2005-2006. A l'époque, les Merengues avait battu Cadix lors de l'ouverture de la Liga avant de s'incliner face au Celta Vigo à domicile (2-3) puis d'être battu à Montjuic par l'Espanyol Barcelone. Le retard pris avait été irrémédiable. 

Au niveau du scénario, c'est presque la même chose pour ce Real version 2014-2015 lui aussi déjà défait à Santiago Bernabeu. Un Real qui se bat actuellement pour trouver un nouvel équilibre défensif après les départs d'Angel Di Maria et Xabi Alonso vers Manchester United et le Bayern Munich. L'équilibre et les problèmes défensifs faisaient déjà partie intégrante des soucis rencontrés par sa devancière du milieu des années 2000. Une équipe qui avait durement payé la note en coupe d'Europe de 2004 à 2010. A la différence de Vanderlei Luxembourgo, qui était l'entraîneur du Real à l'époque, Carlo Ancelotti a une Ligue des champions et une Copa del Rey dans sa besace et surtout quelques certitudes derrière lui. Une empreinte et une méthode qui peuvent rassurer. Et les soucis défensifs vont être réglés à entendre joueurs et staff. Des soucis défensifs qui ont déjà coûté au Real d'encaisser six buts, chose qui n'était plus arrivée depuis 1995.

"Il n'y aucune pression dans le fait d'entraîner le meilleur club au monde", précisait d'ailleurs le technicien du Real en conférence de presse cette semaine. Luxembourgo n'avait lui tenu que cinq mois à la tête du navire madrilène après avoir concédé 5 défaites, dont deux à domicile face au FC Barcelone et Valence; en 14 rencontres. A l'époque, le jeu pratiqué ne plaisait pas à la direction. De ce point de vue-là, ce Real version 2014 a beaucoup plus de certitudes, notamment avec le passage en 4-4-2. Mais la pression est pourtant bien là. Les sifflets dirigés à l'encontre d'Iker Casillas, Karim Benzema et les demandes de démission de Florentino Pérez sont venus rappeler que la vie d'un club pouvait basculer du rose au noir en l'espace de quelques minutes.

 
Perdre à Bernabeu est-il un signe inquiétant ? Oui car le Real n'y perd pas souvent en championnat. Depuis 2005, le Real s'y est incliné à 16 reprises. dont cinq fois face au FC Barcelone. Samedi soir, ce Real mal dans sa peau y a surtout perdu son deuxième derby à domicile d'affilé face aux Colchoneros. Perdre deux fois d'affilé dans son antre face au rival en Lia, voilà quelque chose qui n'était jamais arrivé aux Madrilènes dans leur histoire. Historiquement, seuls six clubs sont parvenus à bisser deux années de suite dans le mythique stade de Chamartin. La bonne santé de ce Real post-decima se jugera donc à ses prestations à domicile. S'il venait à de nouveau chuter dans son antre mais face à un adversaire moindre à cet incroyable Atlético, ce serait vraiment un signe inquiétant. En attendant des jours meilleurs, le Real peut toujours se lancer des défis: en ne prenant que trois points après trois journées, il peut évidemment croire au titre de champion. Mais seulement trois équipes ont réussi un tel parcours: le FC Barcelone en 1928-1929 et 1973-1974, l'Athletic Bilbao en 1930-191 et le Valence CF en 1970-1971.

Les défaites du Real Madrid au Santiago-Bernabeu depuis 2005:


13-14: 2 (Atletico, FC Barcelone)

12-13:  0

11-12: 1 (FC Barcelone)

10 11: 2 (Gijon, Real Saragosse)

09 10: 1 (FC Barcelone)

08 09: 3 ( FC Barcelone, Majorque, FC Séville)

07 08: 2 (Getafe, Valence CF)

06 07: 2 (Celta Vigo, Recreativo Huelva)

05 06: 4 (Celta Vigo, Racing Santander, Valence CF, FC Barcelone)
addCustomPlayer('1ai2bl192b4981lwhrb9zx2n82', '3e9de21b34c54b36bd3413de286368f1', '1t94fsybwzo461nse3cl6f7bq7', 570, 401, 'perf1ai2bl192b4981lwhrb9zx2n82-1t94fsybwzo461nse3cl6f7bq7', 'eplayer15', {age:1400855623000});