(EXCLU) Liga - Xabi Alonso : « Marcher sur les pas de Zidane »

Avant d’être presenté à la presse du côté de Bernabeu, le milieu de terrain international espagnol, dernier transfuge merengue, a accordé une longue interview à la rédaction de Goal.com, dans laquelle il a étalé son ambition et ses objectifs en rejoignant le Real Madrid.
Quelques heures seulement après avoir posé pied dans la capitale espagnole et en attendant de rallier Santiago Bernabeu pour la présentation à la presse, Xabi Alonso a eu l’amabilité de se livrer à Goal.com, et confier ses premiers sentiments en tant que merengue. Le stratège basque, qui a été arraché à Liverpool pour une somme de 30M€, a fait montre d’une belle confiance en soi, mais aussi une grosse ambition, mêlée à un soupçon de prétention, en déclarant qu’il souhaite prendre la place de Zinedine Zidane dans les cœurs des indénombrables supporters de l’équipe.

« Zidane, un joueur hors norme »

Aujourd’hui à la retraite, Zinedine Zidane est l’un des joueurs ayant le plus marqué son passage chez les nonuples champions d’Europe. Avec sa classe, son génie et sa simplicité, l’international français avait réussi à faire l’unanimité du côté de Bernabeu, au point de laisser un énorme vide au moment de ce départ. Ce vide, personne n’a eu la prétention en trois ans de vouloir le combler. Xabi Alonso, lui, n’a pas hésité à le clamer. Partagé entre le soulagement d’avoir accompli son rêve et aussi le devoir de confirmer sa valeur marchande, l’ancien Red est allé jusqu’à dire qu’il est prêt à faire aussi bien que l’ancien Ballon d’Or. « Zidane avait cette capacité de rendre les choses les plus difficiles faciles. C’était quelque chose d’agréable à voir et c’était aussi très plaisant de jouer contre lui »  a-t-il déclaré, « C’était un joueur de classe mondiale, et je veux marcher sur ses pas et l’imiter ».



Âgé de 27 ans, Xabi Alonso a joué à la Real Sociedad avant de s’engager avec Liverpool en 2004. Avec son club formateur basque, il a eu le privilège de découvrir le haut niveau et disputer 97 matches de la Liga, dont une dizaine face au Real et Zidane. Des souvenirs inoubliables pour le natif de Tolosa. « Oui, j’ai joué contre lui lorsqu’il était à Madrid et aussi lors des confrontations entre nos sélections respectives. Je peux vous dire qu’il avait quelque chose de différent de tous les joueurs que j’ai eu à affronter dans ma carrière. Il était grandiose ». Un aveu, qui en dit long sur l’admiration qu’il porte envers le Français.

« Gagner au Nou Camp, c’est possible »

Cette saison, Xabi Alonso va découvrir l’ambiance d’un Classico. Un véritable rêve, même s’il a eu déjà eu la possibilité de jouer et de gagner à Nou Camp, l’antre du Barça. En effet, lors de la saison 2006-2007, il est allé gagner avec ses coéquipiers de Liverpool en terre catalane (2-1), en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. « Aller là-bas et gagner contre les champions d’Europe en titre c’était exceptionnel » a-t-il avoué, ajoutant : « Ce fut une nuit spécial pour nous. Battre le Barça devant 10000 de ses spectateurs, je pense qu’il n’y a pas beaucoup d’équipes qui ont réussi à le faire ». Xabi a cependant reconnu qu’avec la Sociedad il n’a jamais eu le chance de victoire face à l’ogre Blaugrana. «A chaque fois qu’on allait à Nou Camp on perdait. Mais, on n’avait pas le niveau. Avec Liverpool et le Real c’est autre chose ».

« Liverpool reste dans mon cœur »

Pour conclure, Xabi Alonso a admis que les cinq années passées qu’il a passées à Liverpool resteront gravées à tout jamais dans sa mémoire. L’international ibérique a même retenu un souvenir spécial, pour décrire la joie qu’il avait d’évoluer à Anfield. « En 2007, avant un match de Cup face à Arsenal, on devait respecter six minutes de silence en mémoire des victimes de Hillsborough », se rappelle-t-il, avant d’enchérir : « La façon avec laquelle les supporters l’ont fait était pour moi inoubliable. Les supporters de cette équipe sont tous simplement incroyables ».

Naïm Beneddra

A voir aussi :

Xabi Alonso, la cerise sur le gâteau


Xabi au Real, c'est fait