Manchester United : mais qui es-tu Marcus Rashford ?

Pour ses deux premières rencontres sous le maillot de MU, Marcus Rashford a réussi l'exploit de mettre deux doublés. Plus qu'une révélation, c'est une véritable sensation.

Retenez bien ce nom : Marcus Rashford. Titulaire en l'absence d'Anthony Martial, blessé à l'échauffement jeudi avant le 16e de finale retour de Ligue Europa contre Midtjylland (5-1), le jeune attaquant de 18 ans a ébloui le "Théâtre des Rêves" par sa vitesse et son sens du but. Auteur d'un doublé (63e, 75e), il a montré de belles choses pour sa première à Old Trafford. Une sortie de haute volée qui devrait en appeler d'autres. Vendredi, la presse anglaise ne s'y trompait pas. Du Guardian à Metro en passant par le Daily Telegraph, Rashford a fait la Une. Preuve qu'en l'espace de 90 minutes, le natif de Wythenshawe avait déjà mis tout le monde d'accord, à commencer par ses partenaires qui ont salué sa prestation via Twitter.

Rashford a marqué les esprits pour sa première apparition avec le group pro et il a fait de même lors de la seconde ce dimanche à l'occasion du choc contre Arsenal en Premier League (3-2). Une nouvelle fois aligné d'entrée par Louis Van Gaal, le numéro 39 de Manchester United a signé une autre doublé. Le tout en l'espace de trois minutes (29e et 32e). Avec une efficacité et un sang-froid propre aux plus grands attaquants, il a mis à mal l'arrière-garde londonienne et son grand gardien Petr Cech avant d'être élu homme du match. Et dire que ce dernier avait attendu 7 rencontres avant de concéder un but face au meilleur joueur du monde, Lionel Messi. Le raccourci est osé mais il met en exergue l'insouciance de ce jeune bambin. 

Du côté de Manchester United, la vedette de la semaine, c'est lui. Et pourtant ce n'était pas gagné d'avance, mais la nouvelle pépite des Red Devils a su saisir sa chance pour devenir le plus jeune buteur du club en Coupe d'Europe, effaçant ainsi des tablettes le vieux record de George Best (51 ans déjà !). Au même titre que Memphis Depay, intenable, il a été un poison pour Midtjylland de bout en bout et la défense d'Arsenal a éprouvé toutes les peines du monde à le stopper, d'autant qu'il a également délivré une passe décisive. Capable de provoquer, de dribbler, de prendre la profondeur et de marquer, Rashford a prouvé qu'il avait toute la panoplie de l'attaquant moderne même si personne ne l'attendait si tôt avec les A.

Encore une note de 9/10 dans le Sun ?

Le fait d'être titularisé à la dernière minute jeudi lui a enlevé un peu de pression et c'est en toute décontraction qu'il est allé décrocher un 9/10 dans le Sun. Et ce dimanche, il a montré qu'il avait les épaules pour garder la tête froide. "Je n’avais pas d’autre choix. Rashford devait jouer, expliquait Van Gaal jeudi. C'était le remplaçant idéal pour Martial. Nous avons réalisé une belle performance et je dois féliciter mes joueurs, spécialement les jeunes. Ce n’était pas facile pour Rashford et Riley de faire leurs débuts en Coupe d’Europe, avec la pression du résultat, mais ils ont affiché un niveau fantastique. Ils ne s’attendaient peut-être pas à jouer si vite en équipe première, mais ils ont franchi une étape importante pour leur progression."

Manchester United est réputé pour être une bonne école. Wes Brown, Danny Welbeck, Ravel Morrison, Ezekiel Fryers et Tyler Blackett sont autant de joueurs sortis de la maison rouge et noire. Aujourd'hui, Demetri Mitchell, Devonte Redmond, Ro-Shaun Williams, Cameron Borthwick-Jackson et Marcus Rashford sont les membres de la nouvelle génération. "Il peut marquer des buts incroyables, en effaçant trois défenseurs facilement, mais il doit devenir plus tueur comme l’était Ruud van Nistelrooy, qui était capable de marquer du genou ou en reprenant des rebonds sous la barre", expliquait Paul McGuinness, ancien coach des U18 de MU à propos de Rashford dans un entretien accordé au Manchester Evening News.

Les qualités de Rashford ne tombent pas du ciel et Manchester City, en 2014, avait déjà tenté de le subtiliser à son voisin. Ce n'est d'ailleurs pas forcément un pur n°9 puisqu'avec les jeunes de Manchester United il lui est arrivé d'évoluer sur les ailes, mais aussi dans une position de n°10. Il a surtout profité de la blessure de Mitchell pour montrer de quoi il est capable et ses 6 buts en 11 matches de championnat avec la réserve ont vite tapé dans l’œil de ses dirigeants. "Marcus est explosif. C'est un garçon très talentueux et travailleur", estime Nicky Butt, l'entraîneur des U19 du club mancunien. Autant de qualités à mettre en application dans les prochaines semaines afin de passer le cap du fameux coup d'éclat du débutant.

À lire également : Manchester United se fait pardonner à Old Trafford