News Résultats en direct

Leicester | N'Golo Kanté, l'ancien normand qui fait son trou en Premier League

Au cinéma, il y a eu 'Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain', pourquoi pas celui de N'Golo Kanté dans quelques années. L'été dernier, lorsque Leicester s'est manifesté, le milieu franco-malien a sauté de joie. Pourtant, d'autres équipes étaient sur le coup, à l'image de l'OM. Mais l'idée d'aller titiller Chelsea , Manchester United et Arsenal en Premier League a rapidement convaincu l'ancienne pépite du Stade Malherbe de Caen, qui évoluait en PH, au JS Suresnes, jusqu'à ses dix-neuf printemps. Cinq ans plus tard, le voilà en haut de l'affiche.

L'ascension du pur produit des Hauts-de-Seine est détonnante. Lorsqu'il a opté pour un départ outre-Manche, nombreux étaient les observateurs à dire qu'il grillait les étapes. Finalement, les neuf millions d'euros déboursés par Leicester ont trouvé échos auprès des fans, qui louent ses qualités de récupérateur, mais apprécient également sa faculté à jouer vers l'avant. Malgré sa petite taille (1, 69m), il compense par sa capacité à répéter les efforts, et Claudio Ranieri , son coach, se réjouit de pouvoir compter sur un joueur d'une telle qualité.

"Ce qu'il fait est énorme , selon l'entraîneur de Leicester , qui a titularisé Kanté à chaque fois depuis la sixième journée.  N'Golo apporte de l'énergie. Il récupère un nombre incalculable de ballons. Et quand il accélère, il est difficile à arrêter. Il a réussi à s'adapter assez rapidement, alors que ce n'est pas facile de faire face à la vitesse du foot anglais".  L'insouciance de l'ancien normand a le don d'impressionner son coach, mais aussi ses partenaires, dont Jamie Vardy et Riyad Mahrez, qui profitent de son travail pour terminer les actions.

Sa réussite est d'autant plus flagrante que les autres anciens pensionnaires de Ligue 1, arrivés en Premier League l'été dernier, piétinent pour la plupart. Florian Thauvin, Jordan Ayew, Franck Tabanou... Ils avaient tous l'ambition de réussir en terre britannique, mais n'arrivent pas à s'imposer dans leurs clubs respectifs. Lundi soir, contre Chelsea (2-1), N'Golo Kanté a encore montré qu'il était dans une forme olympique. Élu homme du match contre Swansea (0-3), dix jours plus tôt, il a fait vivre un enfer aux ex-joueurs de José Mourinho.

Un avenir en équipe de France ?

"N'Golo est un phénomène qui peut s'adapter partout : en Angleterre, en Australie, au Groenland" , disait Emmanuel Imorou, son ancien coéquipier à Caen, dans les colonnes de L'Equipe le week-end dernier. "Je pense qu'il donne à Didier Deschamps matière à réfléchir" , ajoutait Xavier Gravelaine. Des propos qui posent le débat d'une éventuelle convocation en équipe de France alors que l'Euro 2016 approche à grands pas. Cependant, le principal intéressé n'a pas encore donné sa préférence aux Bleus et le Mali lui fait les yeux doux.

Alain Giresse, le sélectionneur des Aigles, ne cache plus son intérêt pour le milieu de poche de Leicester :  "Je ne peux pas rester insensible à un joueur d'une telle qualité. Nous nous sommes rapprochés des gens qui s'occupent de lui. Aujourd'hui, il est encore en phase de réflexion. Je reviendrai vers lui. L'Euro doit sûrement être un élément dans sa tête." Mais pour l'instant, Lassana Diarra, Paul Pogba , Blaise Matuidi, Yohan Cabaye et Morgan Schneiderlin ont une longueur d'avance. Ce qui n'arrange pas les affaires de N'Golo Kanté.

Le voir intégrer l'équipe de France d'ici juin semble inimaginable, car Deschamps cherche surtout un équilibre au sein de sa ligne offensive, fissurée par l'affaire impliquant Valbuena et Benzema. Mais vu la progression de l'ancien caennais, tout est possible, après tout. Le sélectionneur et son staff l'observent et  N'Golo Kanté a déjà réalisé un nombre d'interceptions record (66) en Premier League. Le milieu de 24 ans, remarqué par Alain Caveglia à Boulogne-sur-mer, ne part pas favori pour l'Euro, mais il peut croire en sa bonne étoile.