ANG, Man United - Moyes, le choix logique

Après sa longue aventure avec Everton, David Moyes a été intronisé comme le nouveau coach de MU, en remplacement de Sir Alex Ferguson. Un choix qui s’impose comme une évidence.
C’est fait. Manchester United tient son nouveau coach, en la personne de David Moyes. A 50 ans, ce technicien écossais va avoir l’immense privilège de succéder à Sir Alex Ferguson chez les Diables Rouges. Une mission aussi redoutable que gratifiante pour celui qui a entrainé pendant les 11 dernières années les Toffees d’Everton. Du côté de Goodison Park, le natif de Glasgow a eu la particularité d’être indiscutable et ce malgré le fait qu’il n’ait offert aucun titre au club de la Mersey. Les raisons de sa longévité résident autre part, et on peut croire que ce sont les mêmes raisons qui ont poussé les responsables mancuniens à lui confier les reines de leur équipe première.

Ça ne pouvait qu'être lui

Comme un symbole c’est Ferguson lui-même qui a tenu à justifier la pertinence de ce choix. Et quand le Sir Alex s’exprime, mieux vaut ne pas trop le contester. A l’annonce de la nouvelle, le futur retraité a ainsi déclaré : « notre choix s’est unanimement porté vers Moyes. David est un homme d’une grande intégrité ». Des propos qui, mine de rien, sont tout à fait objectifs. Et pour cause ; depuis qu’il exerce en Premier League, l’ancien joueur de Celtic s’est construit une très belle réputation auprès de tous ses compères, basé sur le travail, le sérieux, l’application et surtout une gestion humaine irréprochable. En somme, tous les vertus ou presque, qui ont fait le succès de son ainé du côté d’Old Trafford.

Depuis 1998, l’année où il a commencé dans le métier d’entraineur, Moyes n’a donc pas eu trop l’occasion d’enrichir son palmarès. La seule ligne qui y figure d'ailleurs concerne un titre de champion de D2, remporté avec Preston North End. Malgré cela, il a été choisi au détriment de nombreux techniciens de renom. De l’extérieur, cela peut paraitre surprenant, mais, pour ceux qui connaissent Man United cette décision émerge presque comme une évidence. Le vingtuple champion d’Angleterre est connu comme étant un club familial et au sein duquel on a toujours privilégié un contexte de travail sain et stable, et où chaque entité se met au service de l’autre. A partir de là, il aurait été presque étonnant de voir, par exemple, l'orgueilleux José Mourinho débarquer dans le Nord d’Angleterre. Moyes n’a peut-être pas la carte de visite du The Special One, mais son profil correspond on ne peut plus mieux à MU.

Dans le fait que Moyes soit écossais et natif de Glasgow, comme l’est Ferguson, on peut également y voir une raison à sa nomination. Mais ça serait réducteur. Si le prestigieux poste lui a été confié et au-delà des considérations citées plus haut, c’est aussi parce que son style de coaching se rapproche le mieux de celui prôné par son prédécesseur. A Everton, et sans aucune exagération, il était parvenu cette saison à produire un football des plus attractifs, dont de nombreux cadors du championnat en ont fait les frais. Et le premier d’entre eux n’était autre que MU, battu 0-1 à Goodison Park en ouverture de championnat en aout dernier. Peut-être est-ce ce succès qui a fait la différence et convaincu les décideurs mancuniens que la pérennité de tout le travail accompli ces 20 dernières années passe par la nomination de Moyes ? Bien sûr, c’est dans la durée que se dessinera la réponse, mais les supporters mancuniens ont aujourd’hui un peu moins de raisons de s’inquiéter du départ de Fergie.

A lire aussi :

Tout sur la Premier League