AC Milan, le nouveau stade en met plein la vue

Futuriste, respectueux de l’environnement et pouvant accueillir plus de 48 000 supporters : les premières images du nouveau stade de l’AC Milan impressionnent.
Alors que l’AC Milan vit les moments les plus difficiles de son histoire, l’écurie italienne a décidé d’envoyer un message fort avec la construction d’un nouveau stade comme l’Italie en a rarement vu. Elle quittera donc San Siro, terre d’accueil des Milanais depuis 1925, qu'ils partagent également avec l'Inter Milan pour évoluer dans sa propre enceinte, au cœur de Milan.

Le futur écrin, qui sera érigé aux abords de la Casa Milan, le complexe dédié au club milanais, devrait sortir de terre d’ici 2020.
A terme, le stade pourra accueillir 48 000 spectateurs, tout en respectant des critères économiques et écologiques qui feront de lui un modèle pour les grands clubs européens.

Imaginé par l'ingénieur Maurizio Teora, ce projet va intégrer des zones “de sports et de divertissements qui vivront toujours, et correspondront aux besoins de la ville”. Ce dernier précise d’ailleurs que le stade “s’intègrera dans la vie du quartier" milanais, tout en veillant à ne pas surplomber la ville.

Creusé 10 mètres sous terre, le stade aura une couverture rétractable qui assurera la fermeture complète en cas de pluie ou de vent, avec une ventilation naturelle. Il n'y aura pas de tourniquets ou des barrières, mais seulement un système moderne de capteurs de haute technologie et des puces. Le stade sera construit en respectant pleinement l'environnement: il produira de l'énergie propre, utilisera l'énergie photovoltaïque, tandis que l’eau utilisée proviendra de l'eau de pluie recyclée.
Pour ce projet de grande envergure, l'investissement total est estimé entre 300 et 320 millions d'euros, dont 220 à 240 pour la construction du stade et le reste pour les autres travaux inclus dans le projet comme un hôtel et des projets d'urbanisation. Mais cette somme colossale ne proviendra pas des coffres de Milan, puisque les frais seront entièrement pris en charge par les Émirats privés.

De quoi en mettre définitivement plein la vue à toute la Série A.