OM - Fidèle de Garcia, Paolo Rongoni n'a pas laissé que des bons souvenirs en Italie

En passe de rejoindre l'Olympique de Marseille et assister un Rudi Garcia qu'il connait bien, Paolo Rongoni a laissé quelques casseroles derrière lui en Italie.

À Marseille comme avec la Roma, Rudi Garcia aura échoué dans sa quête de faire venir Grégory Dupont, le préparateur physique du LOSC. Homme de l'ombre, il jouit d'une excellente réputation et connait bien l'actuel entraîneur de l'OM pour avoir exercé sous ses ordres chez les Dogues. Et à Marseille comme à Rome, Garcia se sera consolé avec Paolo Rongoni, qui, selon La Provence, est en passe de signer avec l'Olympique de Marseille.

MERCATO - Quelques idées de recrues pour Rudi Garcia et l'OM

Rudi Garcia connait bien Paolo Rongoni. Il a travaillé avec lui au Mans avant de lui demander de le rejoindre au début de sa deuxième saison à Rome, le débauchant alors de la ... Lazio, le rival romain. Peu satisfait de son staff de préparateurs physiques après une première année pourtant aboutie (2e de Serie A, record de points du club), l'entraîneur français avait souhaité le renforcer avec une vieille connaissance. L'expérience a été plus que contrastée.

Dès le début de la saison 2014-2015, les blessures musculaires se multiplient à la Roma. Début novembre, le club giallorosso compte déjà 10 blessures musculaires, la plupart aux cuisses et aux mollets, avec des joueurs pourtant réputés pour leur robustesse physique et/ou leur bonne hygiène de vie (Seydou Keita, Daniele De Rossi, Morgan De Sanctis, Mapou Yanga-Mbiwa...). Jeunes et moins jeunes sont touchés. Du gardien (De Sanctis) aux attaquants (Iturbe, Borriello), aucun secteur n'est épargné, alors que la saison précédente, hormis Gervinho et Totti, aucun joueur n'avait connu de telles blessures musculaires. 

À la Roma comme à la Lazio

Devant l'avalanche de blessures, les premières critiques arrivent de la part des tifosi de la Roma sur les méthodes du préparateur italien, adepte du travail en salle et du renforcement musculaire. Moins performante que la saison précédente, la Roma perd du terrain sur la Juve et peine à aligner ses meilleurs joueurs ensemble. Pis, certains joueurs semblent hors de forme, trop lourds sur le pré. Si les tifosi giallorossi grincent des dents, ceux de la Lazio rigolent. En effet, quelques mois auapravant, les Biancocelesti constataient la même cascade de blessures dans l'équipe entraînée alors par le Suisse Petkovic. Aux commandes de la préparation physique ? Paolo Rongoni.

En 2013-2014, la Lazio déplorait de nombreuses blessures musculaires avec toujours les mêmes symptômes : tous les secteurs concernés, gardiens compris, les cuisses (Berisha, Lulic, Vinicius, Floccari), les mollets (Biglia), etc. La Lazio comptait même 13 blessures musculaires après 3 mois de compétition.

Reste à savoir si Paolo Rongoni a simplement fait partie de deux staffs de préparateurs physiques qui ont joué de malchance, ou si ses méthodes ne sont pas ou plus adaptées à des joueurs particulièrement sollicités de nos jours. La réponse, comme toujours, viendra avec le temps...