Débuts manqués pour Courbis à Montpellier

L’effet Courbis, ce ne sera pas pour tout de suite. L’homme qui en 2009 permit au MHSC de retrouver l’élite, n’a pas su empêcher une nouvelle défaite (0-1) devant l'ASSE vendredi.
Incapable de gagner en L1 depuis le 6 octobre dernier, le club héraultais n’a pas profité du retour du technicien marseillais sur son banc pour renouer avec la victoire.

"J'aurais rêvé d’un meilleur départ"

Montpellier, organisé désormais en 3-4-3, a enchaîné son neuvième match sans victoire, le dernier succès remontant au 6 octobre dernier, face à Lyon (5-1). Les hommes de Courbis, opposaient une légitime agressivité et montraient beaucoup d'envie, mais souffraient dans le jeu, à l'image de l'avant-centre Souleymane Camara, dominé dans les duels par Bayal. A défaut de peser dans le jeu, le MHSC a inquiété Ruffier sur de rares coups de pied arrêtés.

Une prestation bien terne pour le retour de l’ancien consultant de RMC, dû en partie à des joueurs en manque de confiance et des choix tactiques pas forcément judicieux. "On essaye de faire un maximum de choses dans un minimum de temps. Je n'ai pas la prétention d'avoir des solutions miracles mais je sais comment fonctionne une équipe de football. J'aurais rêvé d’un meilleur départ. Ce n'est pas ce soir que je vais commencer à me décourager", a t-il reconnu à l’issue de la rencontre au micro de BeIn Sport.

Dans le jeu, les Montpelliérains ont manqué de présence devant pour combiner, la solution individuelle n'a pas pris non plus et Montpellier a fini le match avec zéro tir cadré. C'est la première fois à La Mosson depuis le retour du club en L1. "Dire que je suis déçu, ce n’est pas la déclaration de la soirée. J’ai la confirmation qu’il n’y pas de choc psychologique. Ce qui m’intéresse, c’est de voir dans le calme ce qu’on va pouvoir améliorer. Le chantier est passionnant et je comprends mieux les difficultés. Mais je ne suis pas là pour me plaindre. Je suis là pour bosser, améliorer les choses et je vais faire le maximum pour que ça s’améliore petit à petit dans les semaines à venir." a t-il diagnostiqué après le match. Rolland Courbis a encore beaucoup de boulot.