thumbnail Bonjour,

L’entraineur du PSG, Laurent Blanc, a indiqué qu’il n’avait rien à dire par rapport à la prestation de ses joueurs face à Toulouse (2-0), ce samedi.

Dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1, Paris a pris le dessus sur Toulouse, ce samedi au Parc. Une victoire qui fut tout de même longue à se dessiner et les champions de France n’ont pas été tout le temps souverains durant ce match. Prié en conférence de presse de donner son avis concernant la partition de ses hommes, Laurent Blanc, l’entraineur, a cependant déclaré qu’il est très content. Pour lui, vu les circonstances, la copie livrée est satisfaisante.

Laurent, quel était votre objectif ce soir ?

Laurent Blanc : L’objectif était le même que face à Valenciennes, a savoir les 3 points. On en a 6 sur ces deux matches, il est donc atteint. A VA, il n’y avait que le résultat qui m’avait donné satisfaction. J’avais dis que malgré la fatigue, on devait mieux maitriser nos matches. Aujourd’hui, techniquement, on a mieux maitrisé même s’il y a eu des imperfections. C’était beaucoup mieux même. La victoire, à mon avis, est donc logique.

Vous avez fait tourner ce soir, mais en faisant tout de même appel à vos meilleurs joueurs en seconde période…

L.B. : Quand on fait une rotation c’est pour laisser respirer qui ont beaucoup donné. Il fallait leur permettre de pouvoir récupérer, tout en pouvant compter sur eux. Donc c’est de les mettre sur le banc. Javier a ressenti une douleur à la cuisse. J’ai préféré avoir des gens qui sont à 100% sur le banc. Je le lui ai dis.

Zlatan n’a pas eu la partie facile face aux défenseurs toulousains ce soir…

L.B. : Zlatan a un fort caractère. L’année dernière, il a eu des situations à gérer qui étaient semblables à celles de ce soir. Mais c’est un joueur important. Ils le craignent et donc, psychologiquement, ils essayent d’utiliser tous les moyens pour pouvoir l’arrêter et l’agacer. Dans l’ensemble, depuis le début de la saison, au niveau du comportement, il n’y a rien à dire.

Pensez vous que votre équipe a livré un match ouvert…

L.B. : Vous avez vu comment ils ont joué à Toulouse. Si on joue comme ca, vous allez nous dire pourquoi vous jouez comme ca. effectivement, ils mettent beaucoup d’intensité. Nous, on ne ferme pas le jeu. Là, il y a une réflexion à mener. A domicile, il y a la notion du spectacle. Je trouve ca un petit peu illogique car il faut être deux équipes pour jouer. Si vous avez une équipe qui ferme, c’est difficile. C’est compliqué. Mais Toulouse, on le sait, elle joue comme ca depuis très longtemps. C’est bien organisé, c’est bien compact. C’est dix joueurs sur les corners. A chacun sa philosophie. Après le satisfait, on est contents d’avoir gagné 2 à 0. Notre victoire ne souffre d’aucune contestation. C’est mon sentiment.

Pensez-vous que votre équipe peut faire mieux ?

L.B. : On peut faire mieux en terme d’efficacité, parce que je suis assez surpris du nombre d’occasions qu’on se crée. A Valenciennes, on ne s’en est pas créé beaucoup^. A domicile, on se crée beaucoup, mais on ne concrétise pas énormément. Si on y arrive, a ce moment-là, il y aura plus de spectacle.

Etes-vous satisfait de la prestation de Marquinhos ?

L.B. : Marquinhos, c’est un joueur qui enchaine son 4e match. Il avait besoin de jouer. J’espere qu’il est en bonne santé et qu’il va bien récupérer. Car dans ce secteur, on a quelques problèmes et on n’a pas de solutions de rechange.

La victoire était importante ce soir, n’est-ce pas ?

L.B. : C’est bien de gagner. C’est bien d’avoir valorisé la victoire à Valenciennes. C’était étriqué là-bas et on n’avait pas fait un grand match. Il fallait l’emporter contre Toulouse. C’est chose faite, on doit en être satisfaits.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Relatifs

From the web