Ligue 1 - PSG - Monaco, une rivalité pleine de promesses

La Ligue 1 est sur le point de connaître une bataille haletante entre deux des clubs les plus riches au monde.
ANALYSE
Par Robin Bairner

Une rivalité est en train d'émerger en France, et pourrait bien devenir un des duels les plus suivis dans le monde du football. Les connaisseurs ont déjà coché les dates du Clasico, du Derby d'Italie ou des Super Sundays de Premier League. Mais maintenant, ils ont aussi de savoureux matchs de Ligue 1 à marquer de lettres rouges.

L'émergence de Monaco comme puissance dépensière a donné au PSG un concurrent financier de poids pour la première fois depuis que QSI a pris les commandes du club il y a un peu plus de deux ans. Et le club de la Principauté ne se fera pas prier pour leur chiper la couronne à la moindre occasion.

Le match a déjà commencé sur le marché des transferts. Les hommes de Claudio Ranieri ont d'abord battu le record du transfert le plus cher de l'histoire de la Ligue 1 en achetant Radamel Falcao pour 60 millions d'euros, mais le PSG a contre-attaqué quelques semaines plus tard en signant Edinson Cavani pour 64 millions.

Quand les deux équipes se rencontreront le 22 septembre prochain, on peut penser que les trois meilleurs buteurs au monde seront sur le terrain.Zlatan Ibrahimovic et Cavani seront aligné par Laurent Blanc, alors que Falcao représentera un adversaire digne d'un tel talent sous les couleurs monégasques.

Un match de classe mondiale avec des joueurs de classe mondiale.

La France a connu six champions différents en Ligue 1 ces six dernières années (une remarquable statistique dans une période où les meilleurs championnats sont généralement dominés par une poignée d'équipes) mais le poids de la puissance financière du PSG et de Monaco est tel qu'une nouvelle ère d'oligopole devrait apparaître.

SUMMER LOVIN': PSG & MONACO'S BIG BUYS

PSG FEE MONACO FEE
Edinson Cavani €64m Radamel Falcao €60m
Marquinhos €32m
James Rodriguez €45m
Lucas Digne €15m Joao Moutinho €25m
    Jeremy Toulalan €5m
 
Eric Abidal Free
 
Ricardo Carvalho Free

Ces éléments vont fournir le cadre idéal à la naissance d'une rivalité assez acerbée pour attirer les regards du monde entier. Deux équipes de rêve s'affronteront pour l'honneur, que ce soit sur la scène nationale ou européenne, imitant l'actuelle situation que connaît l'Espagne, où les deux géants historiques du Barça et du Real Madrid s'arrachent pour grapiller un peu de gloire supplémentaire.

Ce sera aussi une palpitante opposition de styles. L'héritage de Leonardo et Carlo Ancelotti à Paris perdure et le cub de la capitale est grandement influencé par le jeu italien. Toutes les recrues d'envergure du PSG ont, au moins une fois, évolué en Serie A.

De l'autre côté, Monaco, malgré sa proximité avec la frontière italienne, a volontiers dessinée une équipe aux influences de la Péninsule ibérique. James Rodriguez et Joao Moutinho sont tous arrivés de Porto et Radamel Falcao a été arraché à l'Atletico Madrid. Même les chevaux de guerre français Eric Abidal et Jérémy Toulalan sont revenus en Ligue 1 de l'Espagne.

Pour le moment, un air de cordialité règne entre les deux clubs. En effet, le PSG est heureux d'avoir un rival capable d'attirer des joueurs d'exception en Ligue 1 et ainsi accroître l'intérêt de la compétition. Mais seule une étincelle pourrait faire exploser cette relation.

Si l'intensité d'une dure course au titre n'est pas assez pour déclencher une rivalité, peut-être que la problématique des taxes sera le catalyseur. Alors que Paris paye des taxes astronomiques, Monaco mène une existence exempte de ce problème, par le statut de la Principauté, permettant au propriétaire russe d'avoir les coudées bien plus franches et de faire plus de choses avec les mêmes sommes d'argent.

Ne vous y trompez pas, Monaco va jouer en Ligue 1 pour la première fois depuis trois saisons, mais ils seront une force dont il faudra tenir compte. N'importe qui a vu la victoire 5-2 en amical contre, admettons-le, une bien faible équipe de Tottenham, n'a pu qu'être impressionné par la manière dont ils ont joué, augurant un système jeune et explosif, au-delà d'un XI titulaire de classe mondiale.

Le PSG reste, de plus, vulnérable. Leur engagement en compétition européenne, que Monaco ne joue donc pas, pourrait bien leur jouer des tours.

Mais attention, la saison dernière a permis d'établir que Paris est plus qu'un simple nouveau-riche avec de grosses ambitions : ils sont devenus une des équipes montantes en Europe, ce que Monaco ne peut pas encore se targuer d'être.

Cette saison de Ligue 1 s'annonce palpitante, et devrait vivre à travers cette nouvelle rivalité 

Follow Robin Bairner on