News Résultats en direct

Ligue 1, PSG - Blanc :"Cavani ? Je suis confiant"

Sans véritablement convaincre, le PSG a remporté son premier match amical de la saison (2-1) en s'imposant vendredi soir à Vienne contre le Rapid. Si Laurent Blanc ne s'est pas attardé sur la performance en demi-teinte de ses joueurs, il a fait un bref bilan sur la situation du club de la capitale au mercato.

"Trop court avec Leonardo"

Le nouveau coach du PSG semblait déçu du départ de Leonardo. Le directeur sportif a démissionné et quittera son poste à la fin du marché des transferts, soit le 2 septembre. « J’espère que les dossiers que Leonardo suivaient vont aboutir. Il est encore là pour s’en occuper. J’espère qu’il va les finaliser. J’aurais aimé continuer à collaborer avec lui. Durant deux semaines, on a travaillé ensemble, on s’est vraiment bien entendu. C’est quelqu’un qui connait très bien le football de haut niveau. La collaboration s’est très bien passée, mais elle a été trop courte à mon goût. Quand j’ai signé au PSG, je ne savais pas qu’il était sur le départ. J’avais bien compris qu’il voulait prendre du recul, mais de là à penser qu’il ne serait plus là, non », a-t-il confié des des propos relayés par RMC. Le Parisien annonçait vendredi l'éventuelle arrivée de David Beckham pour remplacer le directeur sportif.

Concernant la situation de Kevin Gameiro, auteur de 8 buts en 25 matchs de Ligue 1 la saison dernière, le flou persiste. En manque de temps de jeu, l'attaquant parisien aurait trouvé un accord avec Séville, mais pour le moment aucune décision n'a été prise comme l'affirme Laurent Blanc. « On en a discuté. Il a une position qui est cohérente. Il faut voir aussi la position du club. Pour l’instant, dans ce secteur-là, Kevin est pratiquement le seul attaquant de métier. Donc une décision sera prise, mais à mon avis, pas tout de suite. »

Le PSG attend surement l'officialisation de l'arrivée d'Edinson Cavani pour libérer l'ancien buteur de Lorient. Un transfert qui pourrait prendre acte lundi ou mardi comme l'annonce le Parisien. « Je suis confiant. Mais tant qu’un joueur n’est pas encore officiellement dans un club, ça ne sert à rien de se projeter sur des idées de travail. Il vaut mieux attendre que le joueur soit officiellement dans le club », explique l'ancien sélectionneur des Bleus sur RMC.  Enfin, Laurent Blanc n'a pas nié l'intérêt pour Marquinhos, le défenseur de l’AS Rome. « Je connais très bien ce joueur puisqu’il évolue dans le championnat italien. C’est un dossier qui est difficile, d’après ce que je sais, puisqu’on n’est pas les seuls sur ce joueur. Ça prouve sa valeur. En ce qui concerne les priorités du recrutement, je l’ai dit il y a quelques jours, c’est de trouver un attaquant et un arrière gauche. »