Ligue 1, PSG - Ancelotti : « Pas un problème d’attitude »

Carlo Ancelotti, l’entraineur du PSG, a refusé de blâmer ses joueurs après la défaite inattendue essuyée à Reims (0-1), ce samedi.
Pour la cinquième fois de la saison, le PSG s’est incliné ce samedi en Ligue 1. Dans le cadre de la 27e journée, l’équipe de la capitale a trébuché sur la pelouse de Reims (0-1), une équipe qu’elle précède pourtant de 16 places au classement général. Un faux-pas presque humiliant donc, mais qui n’a pas trop dérangé Carlo Ancelotti, l’entraineur de l’équipe. En conférence de presse après la rencontre, le technicien italien a mis en avant les conditions de jeu difficiles qui ont régné durant cette partie pour expliquer le piètre rendement des siens. Il a ainsi ménagé ses protégés, mais pas l’arbitre de cette rencontre, coupable, selon lui, d’avoir fausser le résultat.

Carlo, quel est le sentiment qui prédomine après cette rencontre ?

Carlo Ancelotti : « La déception du résultat. Car je crois qu’on a eu les possibilités de gagner ce match. Celle de Lavezzi en première période et celle d’Ibra en deuxième. Nous devons accepter la bataille. On n’a pas trouvé les solutions.

Les constats à tirer sont-ils les mêmes qu’après le match contre Sochaux ?

C.A. : « C’était un match différent de Sochaux. Là, il n’y a pas eu de problème d’attitude. On a eu des difficultés dans le jeu car le terrain n’était pas bon. Dans ce cas de figure, on doit pouvoir trouver des solutions ».

Votre équipe a-t-elle souffert sur le plan physique aujourd’hui ?

C.A. : « Je ne pense pas que c’était un problème physique. Ce match, tu le gagne si tu marque avant. On a eu des occasions pour le faire, mais sur la première Lavezzi a fauté et sur la deuxième c’est l’arbitre ».

Pensez-vous que ce genre de résultat donne de la confiance à vos concurrents ?

C.A. : « Nous devons penser à nous, à notre travail. Continuer à regarder devant. Mercredi, il y a un match important et ca sera différent ».

Êtes-vousen colère contre vos joueurs après cette rencontre ?

C.A. : « Je ne suis pas en colère car l’équipe fait du bon travail. Nous sommes encore en tête du championnat. »

N’avoir eu que deux occasions en 90 minutes n’est-ce pas genant face à une équipe comme Reims ?

C.A. : On n’a pas eu beaucoup d’occasions, mais Reims n’en a pas eu beaucoup non plus. Quand tu ne peux pas bien jouer au football, c’est difficile d’avoir des situations offensives.

Êtes-vous déçu de l’arbitrage ?

C.A. : Le but d’Ibra est régulier. Mais c’est un problème général. J’ai vu hier une erreur défavorable à Rennes. Il faudra que les arbitres dans ce championnat soit plus attentifs.