Grand vote Goal.com : L’attaquant de la décennie

Goal.com poursuit sa grande saga du meilleur joueur de la dernière décennie et s'attarde, pour ce nouvel opus, sur les attaquants. Une liste de dix grands buteurs vous est présentée alors n'hésitez pas à voter !
Les Nominés



Didier Drogba

Depuis 2004 et son transfert vers Chelsea, Didier Drogba fait partie des grandes stars du football international. Ce puissant attaquant, formé au Mans et passé par Guingamp et Marseille, illumine la Premier League de part sa classe depuis plusieurs années. Même s’il n’a jamais obtenu de distinctions individuelles majeures, DD, qui compte 41 buts en 60 matches avec les Eléphants, est un buteur hors norme que tout entraîneur au monde aimerait avoir.



Samuel Eto’o

Drogba n’est pas le seul attaquant africain à avoir marqué les esprits durant la dernière décennie. C’est aussi le cas du Camerounais Samuel Eto’o. Partout où il est passé, ce dernier a collectionné les trophées et décorations de tout genre et son séjour au FC Barcelone a été une très grande réussite. Avec les Blaugrana, « Samu » a été époustouflant et le duo qu’il composait avec Ronaldinho faisait la terreur de toute l’Europe. Avec sa sélection, Eto’o, élu trois fois meilleur joueur d’Afrique, s’est aussi fait un nom, remportant notamment deux CAN consécutives.



Zlatan Ibrahimovic

S’il n’y avait pas ce scandale de Calciopoli, Zlatan Ibrahimovic, alias Ibracadabra, aurait pu se vanter d’avoir été sacré champion durant sept années d’affilée (avec l’Ajax, la Juventus et l’Inter). Transféré au Barça l’été dernier contre une somme de 60M€ (plus Eto’o), ce colosse suédois ne fait pas que marquer des buts, mais il réussit de temps à autre des gestes venus d’ailleurs. L’on peut regretter amèrement son absence à l’occasion de la prochaine Coupe du Monde.



Filippo Inzaghi

De tous les attaquants qui se sont révélés durant les dix dernières années, Inzaghi n’est certainement pas le plus technique, mais en terme d’efficacité ils ne sont certainement pas nombreux à le devancer. Avec Raùl (Real Madrid), il détient le record du plus grand nombre de buts inscrits en Coupe d’Europe et c’est tout sauf un hasard. Il y a deux ans, à Athènes, c’est lui qui a offert à Milan AC le titre de champion d’Europe. Superpippo, comme il est surnommé, peut aussi se targuer d’avoir remporté la Coupe du Monde en 2006 avec la Squadra Azzura.



Thierry Henry

Du côté de Highbury, il fut une véritable légénde vivante. Thierry Henry est le plus grand buteur de l’histoire du club anglais d’Arsenal. Un titre qu’il s’octroya d’une manière officielle en 2005 en dépassant le total de buts inscrits par Ian Wright. Arrivé très jeune en Angleterre, ce natif des Ullis a rapidement aussi s’adapter au football britannique, devenant progressivement l’un des goleadors les plus prolifiques en Europe. En 2007, il quitta le club londonien pour le Barça. En Espagne, il n’a pas été aussi étincelant, mais il a tout de même réussi à enfiler quelques buts et devenir par la même occasion le meilleur réalisateur français de l’histoire, dépassant un certain Michel Platini. Titi possède aussi le record de buts en Equipe de France.



Raùl

Dans le monde du foot actuel, il est vraiment difficile, voir impossible, de devenir le symbole du club qu’on représente. Raùl Gonzalez Blanco, le capitaine de Real Madrid, y est parvenu. Depuis 1994 et ses débuts contre l’Atletico, il n’a cessé de donner du plaisir aux fidèles de Santiago Bernabeu et il le fera jusqu’au jour où il raccrochera les crampons. En terme de palmarès,  Raùl possède à son actif quatre titres de champion d’Espagne, deux Ligues des Champions, mais aussi le record du plus grand nombre de buts marqués en Coupe d’Europe. Un record qu’il co-détient avec Filippo Inzaghi.



Ronaldo

« Il Fenomeno ». Ce surnom, Ronaldo, ou Luis Nazariao de la Lima, ne l’a absolument pas volé. Avec 15 buts inscrits en Coupe du Monde, soit plus que n’importe quel autre joueur de l’histoire, il fait définitivement partie des plus grandes figures de ce sport. Ronaldo, c’est aussi deux Ballon d’Or France Football et de nombreuses autres récompenses individuelles. S’il n’y avait pas ces multiples blessures et indisponibilités, il aurait pu réaliser une carrière beaucoup plus grande et devenir peut-être l’égal de Pelé dans le cœur des Brésiliens. Aujourd’hui, il tente de finir sa carrière en beauté au sein de l’équipe de Corinthians.



Andriy Shevchenko

Depuis 2006 et son transfert vers Chelsea, l’attaquant ukrainien a vu sa réputation se dégrader considérablement. Néanmoins, personne n’a oublié qu’il fut pendant de longues années, l’un des buteurs les plus redoutés de la Serie A italienne. Après avoir fait son apprentissage du haut niveau à Dynamo Kiev, « Sheva » a rejoint le Milan AC en 1999. Du côté de San Siro, il n’a pas attendu trop longtemps pour se faire remarquer et aussi marquer, faisant oublier Marco Van Basten aux supporters Rossoneri. Malheureusement, il n’a pas su rester à ce niveau. Pour avoir voulu se faire plus d’argent, il a mis sa carrière en péril et au jour d’aujourd’hui personne ne croit plus en sa capacité de rebondir.



Francesco Totti

Meilleur réalisateur de l’histoire de la Roma, Francesco Totti est une véritable idole du côté de la capitale italienne, mais aussi un symbole de fidélité et de dévouement, à l’image de ce qu’a été Paolo Maldini à Milan. Avec les Giallorossi, Il Capitano a tout connu, dont le Scudetto en 2001, et malgré cela il n’a jamais eu la moindre intention de changer de clubs. Par ailleurs, Totti a aussi brillé sur la scène internationale, puisqu’il fut l’un des principaux artisans de la consécration de l’Italie lors du Mondial 2006.



Ruud Van Nistelrooy

Deux titres de champion avec le PSV Eindhoven, un autre avec Man United en Angleterre et aussi deux trophées avec le Real Madrid ont fait de Ruud Van Nistelrooy l’un des joueurs les plus titrés de la dernière décennie. Son palmarès individuel est encore plus garni puisqu’il a souvent terminé meilleur réalisateur d’un championnat. Véritable renard des surfaces, cet international hollandais est un véritable poison pour les défenseurs adverses. Son seul défaut c’est son caractère, parfois insupportable.

A lire :

Gardien de la décennie :

Présentation des nominés

Défenseur central de la décennie

Présentation des nominés

Latéral droit de la décennie

Présentation des nominés

Latéral gauche de la décennie

Présentation des nominés

Le grand vote pour le joueur de la décennie

Le grand vote continue sur Goal.com alors ne ratez pas le prochains opus avec l'attaquant de la décennie !