Wörns évoque le projet du PSG et le match contre Leverkusen

Exclusif - Ancien joueur du Paris Saint-Germain et de Leverkusen, Christian Wörns a évoqué la rencontre entre le club de la capitale et le Bayer.
Exclusif
Par Stefan Döring, Goal Allemagne

Christian Wörns va observer la rencontre entre le Bayer Leverkusen et le Paris Saint-Germain d'un oeil avisé. L'ancien défenseur international allemand a en effet porté les couleurs des deux clubs, évoluant au Bayer entre 1991 et 1998 avant de faire une saison au PSG, lors de la campagne 1998-1999. Il garde de très bons souvenirs de ces deux moments de sa carrière, même si l'épisode parisien fut un peu plus compliqué à gérer...

"Je me sentais très à l'aise à Leverkusen. Le club est bien structuré et ils ont créé une atmosphère pour que vous vous sentiez bien. On connaissait tout le monde. En ce qui concerne Paris, il y avait déjà un investisseur, Canal +, et ça a été chaotique. Ricardo m'a recruté en février mais dès l'été suivant, il était déjà limogé. Cette année-là, nous avons eu trois entraîneurs et deux présidents. De plus, je ne comprenais pas la langue à 100%".

Pour l'ancien défenseur, le contexte parisien a eu des conséquences sur ses performances. "Vous sentez juste quand les choses ne fonctionnent pas au sein du club, et cela se reflète dans nos performances. Vous ne vous sentez pas à l'aise. Le classement était correct, mais les performances ont été critiquées. Cela a fait du bruit et nous les joueurs, nous n'étions pas en mesure de se concentrer complètement sur notre tâche. Mais la ville était superbe et il y avait tellement de choses à faire."

Les temps ont changés. Le PSG fait désormais figure d'épouvantail sur la scène européenne. Leverkusen peut-il faire un coup ? "Je pense que oui. Paris a beaucoup investi et les joueurs sont vraiment de top niveau. Mais Leverkusen peut rivaliser. Ils ont un jeu très compact, c'est un bloc et ils peuvent être très efficaces. Les joueurs savent ce qu'il faut faire et ils peuvent appliquer les plans de l'entraîneur. Ce n'est pas un hasard qu'ils soient 2èmes de la Bundesliga."

Wörns a également souligné le travail de Sami Hyypiä. "Il a un excellent projet tactique. Ils jouent en 4-3-3, et ils reculent dans leur propre camp pour récupérer le ballon et contrer immédiatement. Il a des attaquants très rapides et efficaces à sa disposition. Même quand ils ont la possession, ils ont une bonne stratégie et un bon positionnement. Le Bayer ne doit pas renoncer à ces matches contre Paris", a t-il expliqué, même si les deux effectifs ne sont pas vraiment comparables. "C'est difficile. Bien-sûr, Paris a des noms qui sonnent mieux. Mais d'autre part, des noms comme Kießling, Sam ou Son ne sont pas étrangers à l'Europe non plus. Ce n'est pas Ibrahimovic ou Cavani, mais ils représentent quelque chose."

Le goleador Suédois impressionne d'ailleurs l'ancien défenseur."Il est très fort physiquement, sa technique est incroyable et au vu de sa taille, il est également très fort dans le jeu aérien. C'est un attaquant complet. Vous ne pouvez pas l'arrêter collectivement. Vous devez lui couper des passes et le devancer. Mais ensuite, le problème de Cavani et d'autres joueurs de classe mondiale sur les côtés se présente..."

Wörns a également évoqué la politique du PSG. "Bien sûr, un investisseur est en mesure de dépenser beaucoup d'argent. Dans une phase comme le cycle actuel, le club est en développement, mais les problèmes se produisent quand l'investisseur se retire. Le club peut ensuite se retrouver en bas de l'échelle très rapidement. Mais à Paris, cela ne semble pas être le cas. Ils sont en concurrence avec les grands d'Europe et je ne considère pas que ce soit répréhensible", a t-il expliqué, avant de revenir sur le niveau de la Ligue 1.

"Le virage est énorme. En ce moment, les meilleures équipes sont Paris, Monaco et peut-être Marseille. Elles sont capables de garder leurs meilleurs joueurs. D'autres clubs doivent vendre leurs stars trop tôt, comme Aubameyang qui a rejoint Dortmund pour cette saison. Il y a deux ou trois clubs qui peuvent espérer atteindre quelque chose, le reste manque d'argent".

Enfin, peut-on comparer le PSG actuel avec le Bayern Munich ? "En regardant les joueurs, il n'y a pas une grande différence. C'est une équipe de haut niveau, avec beaucoup de grands noms. Ils n'ont pas à envier qui que ce soit en Europe. Le PSG est une bête noire. Dans un bon jour, il peut battre n'importe quel adversaire".


        Applications smartphones Goal.com + Livescore
Retrouvez nos applications sur iPhone, Android, Windows Phone, BB...
Les news, le mercato, les interviews, les vidéos Goal + un livescore animé
Téléchargez l'application Goal.com ainsi que l'application Livescore.