Féry :"Avec Christian (Gourcuff), ce n'est pas une affaire d'argent" (EXCLU)

Loïc Féry, le président du FC Lorient, est revenu en exclusivité pour Goal.com sur la meilleure saison de l'histoire du club. Il évoque également les nombreux développements et ambitions du club. Une chose est sûre : ça bouge à Lorient ! Nouveau logo, pelouse synthétique, rénovation du stade... Interview !

Voici la seconde partie de l'interview exclusive de Loïc Féry, président de Lorient, par Goal.com! (retrouvez la première partie ici). Après avoir abordé les transferts dans une première entrevue passionnante, le jeune président d'un FCL plein d'ambition revient sur une saison historique (voir le bilan de Lorient), la meilleure des Merlus. Il nous explique ensuite comment de club compte évoluer encore et toujours parmi les plus grandes équipes de l'élite, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne manque pas d'idées! Espace FCL, salaires variables, prix des places en baisse, nouveau logo... A Lorient, le progrès et l'ambition marchent main dans la main!

Goal.com - Le FC Lorient a été l’auteur de la meilleure saison de son histoire, comment l’expliquez-vous ?

Loïc Féry : Nous avons beaucoup travaillé pour y arriver, notamment Christian Gourcuff, qui est en charge du sportif et qui a constitué cet effectif . L’année dernière, peu de gens auraient parié sur la compétitivité de l’équipe, dans la mesure où nous avions eu beaucoup de départs. Déjà, il faut rendre hommage à Christian d’avoir su trouver des joueurs moins exposés, moins connus, et d’en avoir fait une vraie équipe, une  véritable machine de guerre. Ensuite, nous avons fait preuve de beaucoup de régularité. Je crois que nous n’avons pas perdu deux matches d’affilée en championnat, ce qui est une performance assez importante. Nous sommes restés quasiment dans le top 12 ou top 13 tout au long de la saison. 

Troisièmement, il y a un engouement très fort autour de l’équipe. La fréquentation au stade a énormément augmenté, grâce à notre politique tarifaire qui a fortement changé cette année. Nous avons voulu privilégier le fait de remplir le stade à la rentabilité économique de la billetterie. L’année dernière, nous étions 17e à domicile avec une fréquentation bien plus basse, aujourd’hui nous sommes 6e avec une fréquentation nettement en hausse. Notre taux de remplissage du stade est de 84% ce qui est en fait le 4e taux de remplissage en France. Je pense que ce facteur a beaucoup joué. Les joueurs ont été très sensibles à cela. Nous voulions faire du Moustoir une forteresse ; je pense que nous avons à peu près réussi car Lorient a juste perdu deux matches contre Lyon et Marseille à domicile.

Goal.com - Quel bilan tirez-vous de cette saison ?

Loïc Féry : Une saison historique. Un pas de plus dans la démarche de progression que le FCL a entrepris depuis maintenant 6-7 ans, puisque lors des quatre dernières années , nous avons été 14e, 10, 10e, 7e au classement. Il y a donc une tendance à progresser. Maintenant, notre ambition est de pérenniser le club dans le top 10 du championnat de France ; et notre objectif est de faire un peu mieux chaque année, sachant que la route n’est pas forcément linéaire. Nous sommes conscients qu’il y a toujours des incertitudes sportives. 

Il y a un chantier au niveau des hommes. Premièrement, travailler sur la durée avec ceux qui s’occupent de l’équipe. Christian Gourcuff a prolongé son contrat de 4 ans,  ce qui était pour moi fondamental. Deuxièmement, nous avons une stabilité à la tête du club, en terme de management et de direction générale, avec des gens qui se sont engagés sur le long terme. Troisièmement, nous possédons aujourd’hui un effectif composé de jeunes très talentueux, qui ont des contrats à longue durée. Notre politique de recrutement est très axée là-dessus, comme par exemple avec le recrutement de de Mathias Autret. C’est une star montante parmi les jeunes français, il a été la révélation de la saison de Ligue 2 à Brest.

"Cette saison est historique"

Goal.com - Christian Gourcuff s’est donc engagé pour quatre saisons supplémentaires, alors qu’il était sur les tablettes des meilleurs clubs de Ligue 1. C’est un vrai point positif pour Lorient. Qu’est-ce qu’il a fallu pour le convaincre ?  A-t-il reçu des garanties financières ?

Loïc Féry : Christian Gourcuff est une personne que je respecte énormément. D’ailleurs, il est l’une des personnes qui a fait que je me suis intéressé au club de Lorient. Quand je suis arrivé, Christian m’a dit : «Moi, les nouvelles personnes qui arrivent dans le foot, je demande à voir. C’est facile de parler, il faut agir ». Je lui ai répondu que je comprenais tout à fait et que ça m’aurait même étonné qu’il me dise le contraire. Donc, nous nous sommes donnés le temps. Au bout de 6 mois, je suis allé le voir en lui disant «Tu as vu,  nous avons lancé l’Espace FCL et de nouvelles infrastructures,  j’ai mis en place un nouvelle direction, ça se passe bien, qu’est-ce qu’on fait, on continue ?». Il avait dit à l’inter-saison, avant que j’arrive, qu’il partait, que c’était sa dernière année à Lorient. Et il a prolongé avec nous... Avec Christian, ce n’est pas une affaire d’argent, il n’y a pas de longue discussion, c’est l’envie. Il est vraiment attaché à Lorient et je pense qu’un moyen de le remercier serait de continuer à progresser et de garnir le palmarès du club.  J'espère que Christian nous mènera à ce genre de succès.

Christian Gourcuff a rempilé pour 4 ans avec les Merlus, un club ambitieux

Goal.com - Quel est l’objectif précis du club la saison prochaine ? Une place européenne ?

Loïc Féry : Faire mieux que l’année dernière. Rome ne s’est pas faite en un jour. Nous n’allons  pas  déclamer que le club vise la Ligue des champions ou qu’il sera européen. Nous voulons  simplement progresser, c’est à dire faire mieux que 7e, et rester dans le cadre de l'ambition du club, qui est d’être dans la première moitié du championnat. Voilà l'objectif sportif.

Goal.com - Qu’a-t-il manqué au FCL pour décrocher une place européenne ? 

Loïc Féry : Chaque année, nous accumulons de l’expérience. Il a manqué un peu de réussite dans certaines situations. Par exemple, dans tous les gros matches à domicile contre Lyon, Marseille, Bordeaux... nous avons été menés au score. Peut-être qu’avec un peu plus de réussite sur ces matches-là, nous aurions gagné des points importants contre des adversaires qui ont terminé au-dessus de nous. Nous avons également eu un petit coup de mou durant certains matches qui étaient à notre portée, mais qu’on a pas su gagner comme à Nancy, Sochaux, ou encore Boulogne. Des endroits où nous avons laissé un peu des points en route.

Mais cela ne sert à rien de regretter. Nous avons réalisé une très bonne saison, largement au-delà de nos objectifs. Nous allons nous servir de ces «moments bas» pour progresser et renforcer notre capacité à être plus tueurs à certains moments.

Goal.com - Pour la première fois, Lorient termine en tête des clubs professionnels de Bretagne, était-ce important ? Est-ce un objectif de devenir numéro un en Bretagne ?

Loïc Féry : Pour moi, c'est un petit peu anecdotique. Nous sommes dans un championnat et pas un championnat de Bretagne, c’est ce qui compte. Par contre, c’est très important au club et pour les supporters. C’est la première année que Lorient est le premier club professionnel de Bretagne et on y prend goût. Ce sera important de maintenir cette compétitivité. Maintenant, si nous terminons 6e et que Rennes termine 5e, nos objectifs seront remplis.

"Une politique dérangeante... mais novatrice"

Goal.com - Comment avez-vous vécu cette première année de présidence à Lorient ?

Loïc Féry : Avec beaucoup de bonheur, puisqu’on a eu la chance d’avoir une saison très intéressante. Je l’ai aussi vécu avec beaucoup d'humilité. Comme dans tous milieux que vous rejoignez sans en avoir une expérience très importante, vous savez qu’il y a beaucoup de choses à apprendre et que vous allez vous améliorer au fur à mesure des années. Et surtout, j’ai vécu cette première année très bien entouré. J’ai la chance d’avoir à la tête du club une équipe de direction très solide avec Christian Gourcuff, l'entraîneur général du club , Serge Areguian, le directeur général, et une équipe de direction qui tient la route.

Goal.com - Justement, avez-vous de bonnes relations avec votre staff ?

Loïc Féry : Oui, il y a une bonne ambiance et c’est une des particularités du club de Lorient, de travailler dans la sérénité avec des liens forts entre tous les maillons du club. 

Goal.com - Vous êtes chef d’entreprise à Londres, avez vous pu vous rendre souvent au stade cette saison ?

Loïc Féry : Je suis souvent à Lorient le week-end, environ deux à trois fois par mois. Je n’ai pas assisté à tous les matches mais je dirai entre 60 et 70% des rencontres.

Goal.com - Depuis votre arrivée, on assiste à quelques changements, notamment au niveau des salaires. Vous souhaitez diminuer la part fixe des salaires au profit de la part variable. Pourquoi ce changement ?

Loïc Féry : Il y a une chose qui me frappe dans le foot :  la majorité des revenus des clubs en France est un revenu variable, qui dépend du classement en fin de saison, alors que la structure de rémunération du joueur est essentiellement fixe, avec quelques des primes ici ou là , mais qui au final représente 15 ou 20% du revenu total du joueur.

Quand vous êtes une entreprise et qu’une grande partie de vos revenus est variable en fonction des résultats de fin d’année, alors que la majeure partie de vos charges (les charges de personnels) est fixe, et ne dépend pas des résultats de fin d’année, vous pouvez vous retrouver, comme de nombreux clubs d’ailleurs, avec des déficits très importants. Historiquement, les transferts venaient combler ces trous éventuelles. Mais dans un contexte où le marché du transfert est en baisse, où le DIC est supprimé, les clubs de foot vivent une crise très importante. 

Donc, à Lorient, nous avons décidé d’opter pour une politique, peut-être assez dérangeante, mais en tout cas novatrice, et qui semble aller dans le cadre d’un alignement beaucoup plus important entre la rémunération des joueurs et les résultats de fin d’année. Nous voulons introduire davantage de variabilité dans la rémunération du joueur. Faire en sorte que si le club est bien classé, le joueur gagne beaucoup plus, mais que la partie fixe soit plus limitée. C’est ça qu’on essaie de mettre en place. Evidemment, la tâche n’est pas facile à réaliser avec des joueurs de 29 ou 30 ans, qui sont habitués à des niveaux de rémunération fixes très importants. Mais par contre, les joueurs qui viennent à Lorient sont des compétiteurs et c’est ça que je veux. Ces compétiteurs s’en sortiront très très bien au niveau financier si nous continuons à être régulièrement dans le top 10. Mais effectivement, si nous sommes 17e, je pense que les joueurs ont une responsabilité donc c’est normal que cela affecte directement leur rémunération.

Goal.com - Ce sera donc une source de motivation supplémentaire ?

Loïc Féry : Oui, une source de motivation beaucoup plus importante. L’idée, c'est que le joueur gagne jusqu'à 50 et 60% de sa rémunération totale en fonction de notre classement. C’est peut-être un peu idéaliste mais nous travaillons dans cette direction là. Je pense que ça va nous rendre plus compétitif.

Goal.com - Sans parler du côté sportif, vous souhaitez également développer l’aspect économique et développement au club...

Loïc Féry : Oui car le club grandit. Qu’on le veuille ou non, nous sommes dans une économie du foot, et il y a quand même une corrélation très importante entre les résultats sportifs des différentes équipes et leurs budgets. Croître et progresser veut également dire développer le budget du club. Cette année, les objectifs économiques ont été atteints puisque nous n’avons pas de déficit d'exploitation. Le budget du club sera en croissance, entre 15 et 20%. Nous avons l’objectif de mener le budget du club dans les 10 premiers budgets de Ligue 1 dans les trois prochaines années. 

Goal.com - Lorsque vous avez été nommé président du FC Lorient vous avez déclaré vouloir renforcer les infrastructures du club. Ou en êtes-vous ?

Loïc Féry : Effectivement. En novembre dernier, nous avons lancé un projet très ambitieux et réellement important. C’est d’ailleurs, à ma connaissance, le plus gros investissement hors stade dans le foot en France. Cela s’appelle l'Espace FCL et c’est un investissement de 12 millions d’euros. Nous avons fait l’acquisition d’un terrain d’environ 16 ou 17 hectares au bord de mer, sur lequel nous sommes en train de construire le nouveau siège du club, le nouveau centre de formation, qui sera ultra moderne, digne de nos ambitions,  avec l’école pour les stagiaires, et puis un centre d’entraînement des professionnels. Ces trois choses seront réunies sur le même site : l’Espace FCL. Il y aura aussi un hôtel et différents services associés.

Goal.com - La livraison de l’Espace FCL est prévue pour quand ?

Loïc Féry : Nous avons fait l'acquisition du terrain et l'enquête administrative a été conduite. Nous sommes actuellement dans le dépôt des permis de construire, et l’infrastructure devrait être livrée à l’ inter-saison prochaine ou début de saison 2011/2012. 

Goal.com - Un autre de vos objectifs est de terminer la rénovation du stade. Où en êtes-vous ?

Loïc Féry : Maintenant, nous avons un stade très sympathique puisque trois tribunes sur quatre on été rénovées ces dernières années (La nouvelle tribune sud a été inaugurée début 2010). Il nous reste une tribune à rénover, mais   je n’ai pas la responsabilité de ce chantier car le stade appartient à la municipalité. Par contre, nous travaillons étroitement avec la municipalité pour voir dans quelles mesures on peut rapidement mettre en route la rénovation de cette dernière tribune, ce qui nous permettra d’avoir un stade fermé, un stade de dernière génération.

C’est d'autant plus important dans de le contexte de l’Euro 2016. Même si Lorient ne faisait pas partie des sites qui on déposé leur candidature pour recevoir des matches, tous nos concurrents vont avoir des stades neufs. Pour la compétitivité du club, il est très important de disposer d’un stade moderne afin de poursuivre notre développement économique. 

Goal.com - Vous souhaitez également augmenter le nombre d’abonnés ? Vous vous fixer quel objectif ?

Loïc Féry : Les abonnés ont augmenté de l’ordre de 25%. Notre objectif est une hausse de 20% la saison prochaine. Pour cela, nous avons eu une politique tarifaire extrêmement agressive. Ce qui m’importe, ce n’est pas de faire du remplissage du stade une donnée économique, mais un facteur de compétitivité sportive. Je veux un stade plein, vivant, animé. C’est ma conception du foot, un foot spectacle. Nous sommes d’ailleurs le premier club en France à passer sur une pelouse synthétique (dès cet été).

"Du synthétique pour assurer le spectacle toute l'année"

Goal.com - Justement, pourquoi avoir fait ce choix ?

Loïc Féry : J’ai fait ce choix car le football est avant tout un spectacle et il doit l’être toute l’année. Malheureusement, durant les 6 mois d’hiver, nous assistons à des matches qui ne sont pas vraiment des matches de foot sur tous les terrains de France. C’est donc pour protéger nos spectateurs, mais également nos téléspectateurs et donc attirer d’avantage les diffuseurs à venir à Lorient. Ce choix est précurseur mais il montrera la voie à de nombreux clubs en France. D’ailleurs la Ligue, l’UEFA et les diffuseurs comme Canal, Orange  etc. se réjouissent de ce choix. 

Goal.com - Ce sera également un avantage au niveau économique ?

Loïc Féry  : Oui, mais ça concerne plus le propriétaire du stade, la municipalité. Mais effectivement, il y a aussi une logique économique. Ca coûte un peu plus cher de mettre un terrain synthétique que de refaire une pelouse naturelle. Cependant, il est garanti sous 5 ans et sera amorti sur une période de 3 à 4 ans. C’est donc plus économique.

Goal.com - Pourquoi avez-vous décidé de changer le logo du club ?

Loïc Féry  : Cela reflète le Lorient moderne et ce nouvel élan qui est dans la continuité du précédant. Il n’y a pas de rupture. Nous continuons le travail qui a été fait par mon prédécesseur ces 6-7 dernières années, Alain le Roch. Chacun a son style, mais une fois encore, c’est un travail qui est complètement dans la continuité et qui a pour objectif de progresser, sans s’éloigner des valeurs du club qui sont : le travail, nous sommes probablement un des clubs ou les joueurs travaillent le plus, c’est peut-être aussi pour ça qu’ils progressent le plus ; le collectif, la star à Lorient c’est l’équipe ; et l’humilité. Maintenant l’humilité n’est pas incompatible avec l’ambition. 

Goal.com - Une pelouse synthétique, un nouveau logo etc. Lorient semble vouloir passer un cap ?

Loïc Féry  : Oui, nous voulons progresser. Et pour progresser il faut investir. L’Espace FCL, une pelouse synthétique, un nouveau logo, même si pour ce dernier, ce n’est pas un gros investissement mais plus un signe. Des politiques salariales innovantes, une équipe sympa, des politiques tarifaires en forte baisse, un stade plein et animé, des beaux matches, beaucoup de buts. C’est ça le bonheur (rire).

Goal.com - Vous avez déclaré vouloir que Lorient intègre le top 10 des budgets de L1 sous 3 ans. Les partenaires auront également un rôle important à jouer ?

Loïc Féry : Nous avons des partenaires très importants qui nous accompagnent et qui accompagnent la croissance du club. Lorient a une image sympathique, dynamique et de challenger. Cette étude d’image est très récente. Si nous avions fait cette étude il y a trois ans, je ne suis pas sûr que nous aurions eu les mêmes concepts. Cela signifie que nous sommes donc un vecteur très important pour les entreprises ou les partenaires commerciaux qui veulent aller sur ces trois aspects là.  Lorient est donc un très bon vecteur pour les entreprises dynamiques et ambitieuses, comme la chaîne B&B, qui est aujourd’hui le groupe hôtelier en France le plus dynamique en terme de croissance, d’ouverture d’hôtels etc. Ces gens-là ont même accentué leur partenariat pour nous accompagner dans notre progrès, mais  également car nous répondons aux attentes des entreprises partenaires qui sont les nôtres. Nous sommes proches de nos partenaires et c’est aussi comme ça qu’on va développer le budget du club. Nous allons finaliser d’autres nouveau partenariats, notamment Casino (partenaire maillot), qui a été finalisé et qui est devenu un nouveau partenaire assez important du club.

Entretien réalisé par Laetitia Jacquesson

Interview de Loic Féry (1e partie)


Connectez-vous à notre page

et devenez fan. Le Meilleur de Goal.com vous est réservé

et tombera directement sur votre page.