thumbnail Bonjour,

La Money League, ou Top 20 des clubs les plus riches, est toujours dominée par le Real Madrid. Découvrez la liste en détails...

  • Le Real Madrid a été désigné club le plus riche du monde pour la 8e année consécutive
  • Il y a des clubs de différents pays dans le Top 10
  • Manchester City, le Borussia Dortmund & le Napoli sont les meilleurs grimpeurs avec 5 places franchies
  • Le top-six des plus riches ne change pas

Le Real Madrid et le FC Barcelone dominent la liste des plus riches clubs du monde, ne laissant que des miettes à leur rivaux anglais, italiens, allemands et français. D'après le rapport Deloitte Football Money League de 2012, les deux rivaux ibériques sont les deux seuls clubs au monde à dépasser les €450 millions de revenus.

Le Real Madrid en est à sa 8e année consécutive de domination de la Money League, égalant ainsi le recrod précédement établi par Manchester United. Le Real est d'ailleurs le premier club à éxceder les €500m  de revenus en une seule saison.

"C'est un énorme accomplissement pour le Real Madrid qui mène la file de clubs europpéens ayant réalisés d'énormes revenus cette année" explique Dan Jones, partneaire au Sports Business Group de Deloitte.

Le Real est suivi de très près par le FC Barcelone, dont l'expansion en 2011-12 l'a propulsé à €17m du record des €500m. Malgré une saison mitigée sur le plan des trophées, le club catalan s'est offert une progression de €32.3m (7 %) en termes de revenus.

DELOITTE MONEY LEAGUE -
Le TOP 10
CLUBS

1. Real Madrid
2. Barcelone
3. Manchester Utd
4. Bayern Munich
5. Chelsea
6. Arsenal
7. Manchester City
8. AC Milan
9. Liverpool
10. Juventus
Revenus en 11-12

€512.6m
€483m
€395.9m
€368.4m
€322.6m
€290.3m
€285.6m
€256.9m
€233.2m
€195.4m

Le"Big five" européen truste toutes les places du Top 20 avec 7 clubs issus de la Premier League anglaise, 5 d'Italie, 4 d'Allemagne et deux pour la France et pour l'Espagne.

Le Top 10 cependant n'est représenté que par 4 championnat. En effet, l'Olympique de Marseille and l'Olympique Lyonnais sont respectivement 16e et 17e.

Le TOP 6 de cette année est le même depuis 4 ans, avec Madrid, Barcelone United, Bayern Munich, Arsenal et Chelsea.

Les revenus combinés des 20 clubs de la Money League contraste avec le climat économique européen morose avec une progression de 3%.

Les clubs ont doublés les taux de progression des pays représentés dans la Money League, qui n'ont progressé que de 1.7% en 2010 et 1.3% en 2011.

Les 20 clubs ont généré €4.4 milliards de revenus durant la saison 2010-11 et qui représentent désormais un quart du revenu total du marché du football. 

"La progression continue des tops clubs en 2010-11montre la puissance de ces clubs, surtout dans ces temps économiques incertains. Alors que le volume du revenu a ralenti de 8% en 2009-10 à 3% en  2010-11, leur base de supporters solide, leur capacité en diffusion et en séduction de partenaires financiers les a rendus relativement résistants au contexte économique" estime d'ailleurs Jones.

 

Tous les chiffres de la Money League sont basés sur la saison 2010-11 ou sur l'année calendaire la plus récente. Cette étude se concentre sur les revenus et nons les salaires ou la gestion des dettes. En commentant l'impact que pourrait avoir le Fifa Fair Play sur la Money League, Paul Rawnsley,directeur au Sports Business Group à Deloitte, estime que ces mesures pourraient avoir un impact assez positif.

"La concentration sur la durabilité du football dans le futur est plus répandu en Europe que partout ailleurs lors des 20 dernières années. Nous aimerions bien voir cela traduit en un bon équilibre entre dépenses et revenus. Cette règle de l'UEFA, qui apparaitra en 2013, aidera beaucoup pour cette amélioration. cela encourage davantage de propriétaires à regarder le futur de leurs clubs en termes d'investissement sur les jeunes et les infrastructures et le contrôle des dépenses."

 

 

 

 

 

 

 

Relatifs

From the web