News Résultats en direct

Everton-Chelsea (2-0), Lukaku crucifie Chelsea

¼ de finale de la FA Cup
Everton-Chelsea : 2-0
Buts :
Lukaku (77e, 82e)

Pour oublier son élimination de la Ligue des Champions au profit du PSG mercredi dernier, Chelsea comptait assurer sa présence dans le dernier carré de la Coupe d'Angleterre. Pari manqué. Les Blues ont laissé échapper l'un de leurs derniers objectifs de la saison en s'inclinant contre Everton. Un revers très dur à avaler, car il a été concédé en fin de rencontre et sur un doublé d'un ancien de la maison, le Belge Romelu Lukaku. Très motivé, l'attaquant vedette des Toffees a planté deux banderilles dont les visiteurs ne se sont pas remis.

Diego Costa fait encore des siennes

Alors qu'il restait 13 minutes à jouer dans le temps règlementaire, Lukaku ouvrait sur le score sur une frappe croisée du gauche après avoir effacé trois défenseurs adverses. Un bel exploit individuel à travers lequel il démontre que la puissance et la vitesse ne sont pas ses seules qualités comme attaquant. Cinq minutes à peine après cette réalisation, il remettait ça d'un tir du droit. Sur une nouvelle passe de Ross Barkley, il partait dans le dos de Branislav Ivanovic pour ensuite mettre une nouvelle fois à mal Thibaut Courtois. Le Belge scellait la qualification des siens, tout en prenant définitivement sa revanche sur le club qui n'a pas voulu croire en son potentiel.

Pour Chelsea, la rencontre a duré un quart d'heure de trop. Néanmoins, avant cela, les Londoniens n'ont pas fait grand-chose pour essayer de se qualifier et éviter le replay. A l'exception d'une alerte de Diego Costa (58e), ils n'ont fait passer aucun frisson dans l'enceinte de Goodison Park. Les joueurs étaient tous exténués et pour avoir de l'action, il fallait surtout surveiller les mauvais gestes de Costa. L'attaquant espagnol a fait ressurgir tout son côté obscur durant cette rencontre : il a craché sur le pied de l'arbitre et a aussi tenté de mordre Gareth Barry à la suite d'un tête à tête. Naturellement, il n'a pas terminé la rencontre et il n'est pas impossible qu'il soit écarté des terrains pendant plusieurs semaines.