News Résultats en direct

Ligue 2 - N. Gillet :"Pourquoi pas un retour à Nantes ?" (EXCLU)

Le défenseur du Havre, Nicolas Gillet, est revenu pour Goal.com sur le début de saison de son équipe. Un retour sans concession, mais plein d'ambitions.

Comment vivez-vous ce début de saison ?

Nicolas Gillet : Ca va, on est en train de montrer en régime. Beaucoup de choses ont changés, le staff technique, la façon d'aborder les matchs. Mais je pense que tout le groupe adhère à çela. Ca se passe pas trop mal.

La descente a donc été digéré ?

N.G.: Oui. De toute façon on n'a pas le choix, on est passé sdans un autre championnat. Maintenant elle a laissé des traces parce que ce qu'il s'est passé était difficile, et c'était une saison difficile à digérer. C'était une grosse claque au niveau sportif et pour certains au niveau humain.

Le changement d'entraîneur a-t-il aidé à passer à autre chose ?

N.G.:
Lui s'est évertué à faire autre chose, à faire que ça aille mieux. Et puis il n'avait pas à subir ce qu'il s'est passé l'année dernière. Aucun des joueurs ne lui afait payé la descente.

En quoi ses méthodes sont-elles différentes de celles de Frédéric Hantz ?

N.G.: Beaucoup de choses, mais c'est compliqué à expliquer... Tout ce que je peux dire, c'est que j'adhère à ca façon de voir le foot, de voir les choses, c'est très cohérent. Ca se passe très bien au niveau de la gestion, de sa façon de préparer les matchs...C'est quelqu'une qui aime le foot et ça se ressent.

Quelles sont,selon vous les qualités de l'équipe ?

N.G.: On a un groupe de qualité avec des joueurs à fort potentiel. C'est toujours intéressant, il y a une marge de progression intéressnte, à nous de faire un bon championnat par rapport à ça.

Dans quels secteurs l'équipe doit-elle encore progresser?

N.G.: Dans l'efficacité ! Qu'elle soit défensive ou offensive, on doit avoir un meilleur ratio. Entre les occases qu'on conède et les occases qu'on a, on prend des buts et on n'en marque pas assez. Il faut continuer à bosser pour que ça s'améliore. On concède peu d'occasion, mais on prend des buts à chaque fois. L'année où on monte, il y a 2 ans, on concédait plus d'occasions que ça, on prenait moins de buts et on en marquait plus. Il faut juste qu'on fasse tourner ses statistiques là. Ce n'est pas la chance, mais le travail, qui va nous faire tourner dans ces statisiques-là. Les poteaux qui sont sortants vont devenir rentrants et les frappes qui rentraient pour nos adversaires vont sortir.

Cédric Daury parlait d'un momet creux face à Nîmes, d'un manque de volonté, êtes-vous d'accord avec cet état de fait?

N.G.: On a fait un match moyen dans le rythme, dans l'engagement, mais malgré ça on a eu beaucoup d'occasions franches qu'on ne convertit pas et eux en ont deux et mettent deux buts.Mais ils ont été chercher le résultat, ils ont mérité leur victoire parce qu'ils ont mis plus d'engagement que nous. Ce match ce n'était pas un hold up parce que dans ce match, il nous a manqué du rythme. Ca nous aurait permis de marquer parce que devant le but on aurait été dans de meilleures dispositions, dans le jeu on se serait senti mieux. Sur le match en l'ayant revu, on a manqué de rythme.

Le match face à Istres vousa-t-il aidé à remettre  les choses en place ?

N.G.: Oui parce qu'on a été cohérent dans le jeu et plus réaliste offensivement. On a peut-être été moins flamboyant au niveau du jeu, mais plus solide et on a mis plus. C'est une belle victoire, parce qu'elle a été acquise, pas dans la douleur parce qu'on n'a pas été acculé, dominé, au contraire, mais c'était un match important parce qu'on l'a acquis sans faire un grand match.

Et peut-elle vous aider avant ce match face à Metz ?

N.G.: J'espère oui bien sûr. Une victoire c'est toujours imporrtant. On a préparé le match comme il fallait et j'espère que ce week-end on sera bien. J'espère une victoire, avec la manière ce sera mieux, mais je pense qu'on y arrivera sur la duré en y mettant la manière. Après on peut passer là-dessus sur un ou deux matchs en étant un peu moins bien. Sur la durée, il faut qu'on soit constant et consistant dans le jeu.

Qu'est-ce qui pourrait faire la différence entre deux équipes qui ont un parcours relativement similaire ?

N.G.: Je ne sais pas... Nous on a de la confiance, on sent qu'on a des certitudes sur certains points.On va s'appuyer là-dessus et essayer d'enfoncer le clou. On joue à domicile, c'est un avantage.

Quels sont vos objectifs cette saison ?

N.G.: Surtout la montée, le club en a les moyens. Personnellement, je veux faire le plus de matchs possibles, mais en étant performant. Ca ne sert à rien de faire ses matchs si je ne suis pas bon. Pour l'instant je me sens bien, ça se passe bien, j'espère continuer dans cette optique-là, mais pourquoi pas être encore meilleur ?

Qui a le plus de chances de monter cette saison ?

N.G.: Je ne sais pas. Je m'en fiche même un peu car ce ne sont pas les autres qui nous aideront à monter. Ca sera à nous d'aller le chercher. Caen est bien parti, Nantes aussi.Mais il y aura d'autres équipes. A nous d'être meilleur que les autres.

Un petit mot sur le FC Nantes que vous connaissez bien ?

N.G.: Ca a tellement changé, que c'est difficle d'en parler... Tout ce que je sais, c'est qu'ils sont dans les clous donc ils peuvent y arriver. Il y a beaucoup de joueurs d'expérience dans leur équipe et c'est un plus quand on veut remonter.

S'ils vous proposaient de revenir, vos y retourneriez ?

N.G.: Pourquoi pas ? Je suis en fin de contrat au Havre... Forcément pourquoi pas, Nantes c'est toujours moi, ma ville...Ca représente beaucoup pour mois. Pourquoi ne pas terminerma carrière là-bas !

Propos recueillis par Marie Ange Kostoff