Manchester City-Real Madrid 0-0, City et le Real se neutralisent

Manchester City et le Real Madrid se sont quittés sur un score nul et vierge au terme d'un match fermé, en demi-finale aller de Ligue des champions. Tout se jouera à Bernabeu.

Ligue des champions

Manchester City-Real Madrid : 0-0

Manchester City et le Real Madrid se sont quittés sur un score nul et vierge dans ce match aller de la demi-finale de Ligue des champions, dans une partie où les deux équipes manquaient de leaders offensifs.

L’incertitude planait avant le coup d’envoi quant à la présence dans le onze de départ du Real Madrid de deux joueurs clés, Karim Benzema et Cristiano Ronaldo. Si le Français est dans le onze de départ, la star portugaise est dans les tribunes au coup d’envoi. Quatre fois meilleur buteur de Ligue des Champions, il savait que son équipe aurait des difficultés offensives sans lui.

Le match débutait sous les sifflets avec des supporters de City toujours rancuniers envers les instances de l’UEFA, en raison des mesures de fair-play financier imposées au club par le passé. Manuel Pellegrini remettait Vincent Kompany dans le onze de départ à la place d’un Eliaquim Mangala excellent dans la double confrontation face au PSG. Autre changement, l’absence de Yaya Touré blessé puis de David Silva, qui quittait la pelouse au cours de la première période sur blessure.

En l’absence de ces maîtres à jouer, City se contentait de cadenasser derrière pour éviter de concéder un but à l’extérieur souvent fatal à ce stade de la compétition. Aucun tir cadré n’était à relever au cours de la première période.

Malgré une activité collective intense, les joueurs de Zinédine Zidane éprouvaient les mêmes difficultés offensives que face à la Roma en huitièmes de finale et au match aller du quart face à Wolfsbourg. Lucas Vazquez, titularisé à la place de Cristiano Ronaldo, ne prenait pas les mêmes initiatives que son glorieux aîné.

Un Real plus dominateur en seconde période, mais stérile

On attendait beaucoup de Gareth Bale, meilleur ces dernières semaines, mais le Gallois était parfaitement muselé par Gael Clichy sur son aile. Avec personne en mesure de prendre le taureau mancunien par les cornes, les minutes défilaient et les deux gardiens se réchauffaient comme ils le pouvaient dans un froid polaire.

Il fallait attendre l’heure de jeu pour le premier tir cadré de la partie, une tête de Sergio Ramos en plein sur Joe Hart après un corner parfaitement ajusté par Toni Kroos. Un quart d’heure plus tard Jesé (entré à la place de Benzema) touchait la transversale sur une action assez anodine de Carvajal côté droit.

Bale prenait ses responsabilités en fin de partie, se transformant en meneur de jeu pour mener le Real vers le but adverse. Sur une action lancée par Jesé, Lucas Vazquez était bousculé dans la surface par Otamendi mais l’arbitre turc ne sifflait pas penalty.

Les dernières minutes étaient madrilènes et City se contentait de défendre, malgré l’entrée de Sterling à la place de Navas. Un arrêt monumental de Joe Hart sauvait les siens suite à un énième corner parfaitement frappé par Toni Kroos qui arrivait dans les pieds de Pepe à trois mètres du but.

Ce sauvetage calmait les ardeurs madrilènes et le match filait tranquillement vers un score final nul et vierge. Un résultat logique car aucune équipe n’a dominé ou voulu dominer son adversaire. Rendez-vous au Stade Bernabeu, où Manuel Pellegrini a gagné le titre de champion d’Espagne avant de se faire remplacer sans ménagement, pour peut-être une surprise de taille.