PSG-Manchester City, Hart, Ibrahimovic, Français : les 6 choses à retenir du match nul entre le PSG et Manchester City

Le PSG devra aller chercher sa qualification en s'imposant ou en marquant au moins deux fois à Manchester mardi prochain après son match nul mercredi en quart de finale aller (2...

Que de regrets ! Pourtant dominateurs, le PSG n'a pu faire mieux que match nul en quart de finale aller de Ligue des champions sur sa pelouse face à Manchester City mercredi (2-2). Un résultat qui va obliger les hommes de Laurent Blanc à aller gagner ou marquer au minimum deux buts à Manchester mardi prochain lors du match retour. Difficile pour des Parisiens qui auraient dû s'offrir un matelas plus confortable au regard de leurs occasions manquées.

Tout a débuté comme dans un cauchemar pour les hommes de Laurent Blanc après l'ouverture du score de Kevin De Bruyne (38e), alors que les locaux avaient manqué un penalty par l'intermédiaire de Zlatan Ibrahimovic (13e) et plusieurs grosses occasions lors de la première demi-heure. Heureusement pour le club français, une grosse erreur de Fernando a remis le Suédois (41e) et son équipe dans le match. Revenus plus tranchants en deuxième mi-temps, les Parisiens ont été récompensés grâce à un Adrien Rabiot plein de rage au moment de pousser le ballon au fond des buts de Joe Hart (59e). Un symbole alors que le Français a passé 6 mois dans les équipes de jeunes du club anglais en 2008. Comme si ce résultat convenait aux Français, le PSG s'est mis à jouer plus relâché. Ce que Fernandinho a puni à 20 minutes du terme en profitant d'une erreur de Serge Aurier (72e). 

Une prestation d'ensemble poussive pour un PSG qui va pouvoir aborder la deuxième manche de cette opposition en essayant de recadrer quelques individualités défaillantes mercredi soir. Mais surtout sans Blaise Matuidi et David Luiz, suspendus. 

Ce que vous n’avez peut-être pas vu : Hart vs Ibrahimovic 

Le 15 novembre 2012 lors d'un match amical entre la Suède et l'Angleterre pour l'inauguration du nouveau stade de Stockholm, Zlatan Ibrahimovic avait écoeuré Joe Hart en inscrivant 4 buts dont un retourné qui avait fait le tour du monde. 

Mercredi, le gardien anglais a pris, en partie, sa revanche sur le suédois. Dès la 13e minute. Après une faute de Bacary Sagna sur David Luiz, l'attaquant a vu son penalty arrêté de brillante manière par le portier de Manchester City. Jusque-là, la star parisienne n'avait manqué que celui face à l'Olympiakos le 17 septembre 2013.  Le début d'une soirée difficile pour Zlatan Ibrahimovic qui a perdu un grand nombre de ballons (20e, 22e) et qui a vu s'envoler sa tentative lors de son duel face à Joe Hart (24e). Finalement, le Parisien a été remis dans le match par une énorme erreur de Fernando sur laquelle l'international anglais ne pouvait absolument rien (42e).

Heureusement pour Ibrahimovic pourrait-on presque dire tellement l'attaquant a eu du mal à peser sur la rencontre. Même physiquement, Eliaquim Mangala et Nicolàs Otamendi ont souvent pris le dessus sur le meilleur buteur de Ligue 1. Dans ces soirs-là, la chance est en plus rarement du côté des buteurs puisque l'attaquant a touché la barre transversale en milieu de deuxième mi-temps (62e). De quoi mettre un peu d'huile sur un feu qui n'en manquait pas. 

Le joueur : Serge Aurier 

C'était la surprise de Laurent Blanc au coup d'envoi. De retour dans le groupe professionnel depuis jeudi dernier après plus d'un mois d'absence suite à ses propos sur Periscope le 12 février dernier, Serge Aurier a peiné physiquement, sans pour aurant démériter. Pendant sa sanction, l'Ivoirien a disputé trois matches officiels : 1 avec la CFA et 2 avec sa sélection face au Soudan. Ce qui aurait pu paraitre trop peu pour prétendre disputer un match de cette importance. Laurent Blanc en a décidé autrement mercredi, préférant utiliser les qualités offensives du latéral droit que celles défensives d'un joueur comme Marquinhos. C'est finalement défensivement que l'Ivoirien péchera commettant une erreur fatale à son équipe sur l'égalisation de Fernandinho (72e). Comme si cela ne suffisait pas, le Parc des Princes a accompagné son remplacement par Grégory Van der Wiel (78e) avec des sifflets.

 

Et si la suspension de David Luiz n'était pas une si mauvaise nouvelle ?

David Luiz n'a pas tardé à savoir qu'il manquerait le match retour mardi prochain à Manchester. Dès la 13e seconde, le défenseur s'est rendu coupable d'une grosse faute sur Sergio Aguero qui l'avait devancé au duel. Sous la menace, le Brésilien a pris un nouveau carton jaune par Milorad Mazic qui le privera du quart de finale retour. Quand on se penche un peu sur la forme du moment de l'international auriverde, ce n'est peut-être pas une mauvaise nouvelle pour le PSG. En difficulté défensivement contre Monaco et Nice en championnat puis avec le Brésil en sélection, David Luiz n'a pas fait beaucoup mieux mercredi.

Sur le but de Kevin De Bruyne (38e), le Brésilien est clairement passif, comme sur de nombreuses interventions. On a eu du mal à retrouver la grinta qui caractérise d'habitude les prestations de David Luiz. Laurent Blanc avouait en conférence de presse que son joueur devait travailler sa concentration. En quart de finale de Ligue des champions, l'ancien défenseur de Chelsea n'a pas le droit de jouer à un tel niveau. A Marquinhos de prouver mardi prochain qu'il a les capacités pour suppléer son coéquipier au plus haut niveau. Une forme de consolation après la déception d'une presence sur le banc mercredi.

La statistique à retenir : 39

Paris n’a perdu qu’une seule de ses 39 dernières réceptions en compétition européenne (25 victoires, 13 nuls), c’était contre Barcelone le 15 avril 2015 (1-3).

Le plus : Manchester City avait plus de Français que le PSG au coup d'envoi 

Avec Bacary Sagna, Eliaquim Mangala et Gael Clichy titulaires du côté anglais, c'était la première fois que Paris demarré une rencontre avec moins de Français titulaires que son adversaire au coup d'envoi d'un match de Ligue des champions depuis son retour dans la compétition en 2012/13. Il n'y avait "que" Adrien Rabiot et Blaise Matuidi qui ont débuté pour le club de la capitale. 

Le top 5 : De Bruyne - Thiago Silva, duel au sommet 

Loïc Tanzi, au Parc des Princes