Barça-Arsenal 3-1, pas de miracle pour Arsenal

Arsenal s'est incliné 3-1 au Nou Camp en 8es de finale retour de Ligue des champions mercredi soir. Le Barça progresse vers les quarts.

Ligue des champions

Barça-Arsenal : 3-1

Buts : Neymar 18e, Suarez 65e, Messi 88e - El Nenny 51e

Il est difficile de reprocher quelque chose à cette équipe d’Arsenal volontaire et sans complexes qui s’est déplacée au Nou Camp sans beaucoup d’espoirs de renverser le score du match aller (0-2). Les hommes d’Arsène Wenger qui ont eu beaucoup moins de pression sur les épaules, ont livré une prestation de haute classe et ont gêné l’adversaire dans des proportions inédites cette saison à Barcelone. Si on énumère les nombreuses occasions qui se sont offertes aux Gunners ce soir, il est clair qu’avec un peu plus de réalisme et de réussite devant les buts, c’est les dirigeants londoniens qui seront présents vendredi à Zurich pour le tirage au sort des quarts de finale. C’est peut-être frustrant pour les supporteurs d’Arsenal, mais nul doute qu’ils sont un peu plus fiers de leur formation qu’il y a trois semaines à Londres.

Un Arsenal volontaire

Si l’Egyptien El Nenny a converti sa frappe enveloppée en un magnifique but suite à une belle offrande (51e, 1-1), ses partenaires ont tous buté sur le but adverse sans parvenir à faire trembler les filets adverses. Ozil a été le premier à se mettre en évidence avec une frappe fuyante de vingt mètres (15e), Flamini l’a suivi avec autant de maladresse (26e) avant deux autres frappes dangereuses de Bellerin (40e) qui a effleuré le montant droit de Ter Stegen et de Wellbeck (58e) qui fut repoussée par la transversale (67e). Certes Il n’y a pas eu réellement d’actions construites des Gunners pour aboutir à ces tentatives de loin, mais les visiteurs ont mis beaucoup de pressing sur les blaugrana tout au long de cette rencontre au risque de laisser des espaces derrière. Une attitude louable mais à double tranchant qui a en parti favorisé le succès de Barcelone.

Ter Stegen a eu aussi un peu de travail en fin de match sur un coup franc cadré d’Alexis Sanchez puis une tête dans la foulée de Giroud (80e), mais le portier allemand a vu très peu de frappes précises des londoniens. Contrairement aux barcelonais qui ont souvent visé le cadre grâce à la lucidité de leurs attaquants. Neymar n’a pas eu à sortir le grand jeu pour tromper Ospina suite à une belle passe entre les lignes de Luis Suarez pour l’ouverture du score (18e). Le Brésilien aurait pu réussir le break sans une belle parade du gardien Colombien quelques minutes plus tard (30e). Les Catalans ont par la suite vécu vingt cinq minutes un peu compliquées, où ils ont eu du mal à faire tourner le ballon devant face à un Arsenal de plus en plus confiant.

Un bijou de Messi pour finir

Luis Suarez est parvenu néanmoins à donner un avantage aux siens rapidement après la pause d’une reprise instantanée sensationnelle sur une offrande de Dani Alves (55e, 2-1) avant que Messi ne clôture le spectacle avec la cerise sur le gâteau en fin de rencontre (88e, 3-1). Une louche exceptionnelle sur Ospina dans la surface qui nous rappelle son but face à Arsenal en 2011 en Ligue des champions aussi. Il ne pouvait donc pas y avoir une victoire au Camp Nou sans un but de Messi comme il ne peut pas y avoir de quarts de finale de ligue de champions sans Barcelone, mais ça personne n'en doutait. Les Parisiens espéreront être mieux lotis au tirage sort de ce stade de compétition que l’année passée, car pour la quête de cette ligue des champions, ils doivent aussi bénéficier d’un peu de chance.