Ligue des Champions - Lyon face aux clubs italiens

Pour le compte de la Ligue des Champions, l’Olympique Lyonnais se frotte à la Fiorentina, ce mardi. Ca sera la huitième fois que les Rhodaniens vont croiser le fer avec un club italien. Goal.com vous propose une petite rétrospective sur les cinq confrontations les plus marquantes entre Lyon et un club de Calcio.
La première fois que Lyon s’est mesuré à un club italien c’était en 1970, pour le compte de l’Uefa. C’était contre l’Inter Milan, et à l’époque, les Gones n’avaient pas encore le statut d’un cador du football français. Face aux Nerazzuri, ils n’ont pas vraiment pesé lourd s’inclinant lourdement sur l’ensemble des deux matches (8-1). Depuis, les temps ont changé. Globalement, l’OL arrive à faire jeu égal avec les représentants de la Botte, signant parfois même quelques coups d’éclat. Toutefois, l’histoire entre Lyon et l’Italie est surtout caractérisée par deux ou trois désillusions qui sont restées dans les mémoires des dirigeants, et en particulier Jean-Michel Aulas.


Florient Maurice et Jean-Michel Devaux jubilent contre la Lazio en 1995

Saison 1995/1996
1/16e de finale de la Coupe de l’Uefa
Lyon – Lazio Rome : 2-1, 2-0

En 1995, sous la houlette de Jean Tigana, l’Olympique Lyonnais prend part à la Coupe de l’Uefa. Dépourvu de toute expérience européenne, le club rhodanien ne se fait pas trop d’illusions lorsque le tirage lui réserve la Lazio de Rome comme adversaire. Néanmoins, les Gones, en faisant appel à leur courage et à leur rage de vaincre, ont réussi à bousculer la hiérarchie. Les Florient Maurice et compagnie battront les Biancocelesti, à l’aller comme au retour.



Florient Laville devancé par Kennet Andersson, symbole de la défaite lyonnaise contre Bologne en 1999

Saison 1998/1999
¼ de finale de la Coupe de l’Uefa
Bologne – Lyon : 3-0, 0-2

Trois ans après son exploit face à la Lazio, et après avoir entre temps battu l’Inter à San Siro, mais sans se qualifier en 1997, Lyon affronte Bologne à un stade très avancé de la Coupe de l’Uefa. Aux portes des demi-finales, les Gones partent favoris de ce duel. Malheureusement, à la surprise générale, ils s’inclinent lourdement en Italie, hypothéquant leurs chances de qualification dès le match aller. Au retour, la belle victoire (2-0) ne suffit pas à leur bonheur. Il y avait un vrai sentiment du gâchis chez Caveglia et consorts. Pour la petite histoire, Bologne s’est ensuite faite sortir en demi-finales par l’Olympique de Marseille.


Sonny Anderson en extase après son chef d'oeuvre contre l'Inter, en 2002

Saison 2002/2003
Ligue des Champions -1er tour – 3e journée
Inter Milan – Lyon  : 0-1

A partir de 2001, l’Olympique Lyonnais dispute régulièrement la Ligue des Champions Européenne. En novembre 2002, lorsqu’il se présente à San Siro pour défier l’Inter, il est double champion de France. Avec un seul point pris lors de leurs deux premières sorties, les protégés de Le Guen sont condamnés à un exploit et ils le réussissent. Grâce à une réalisation sublime d’Anderson, de 30 mètres, ils s’imposent 1 à 0 en Lombardie. Malheureusement, cette victoire ne leur suffira pas pour franchir la phase des poules.


Eric Abidal n'a pas pu empêcher Inzaghi d'éliminer Lyon en 2006

Saison 2005/2006
Ligue des Champions – ¼ de finale
Lyon – Milan AC : 0-0, 1-3

En 2006, Lyon a la conviction de pouvoir aller jusqu’au bout en Ligue des Champions, après avoir échoué deux fois en quarts, contre successivement Porto et Eindhoven. Les Gones se heurtent au grand Milan AC comme adversaire. Nullement intimidés, ils se montrent infranchissables à l’aller (0-0), et au retour ils sont qualifiés à deux minutes de la fin. Mais, leurs espoirs s’envolent quand Filippo Inzaghi vient battre Coupet à la 88e. De toutes les éliminatoires européennes, celle-là fut à coup sûr la plus difficile à encaisser pour Lyon.


Contre la Roma, en 2007, Abidal et l'OL ont subi une gifle mémorable

Saison 2006/2007
Ligue des Champions – 1/8 de finale
AS Roma – Lyon : 0-0, 2-0

Quelques mois après leur naufrage en Lombardie, les Lyonnais retrouvent un club italien sur leur route en Ligue des Champions, en l’occurrence l’AS Roma. Cette fois-ci, ils sont donnés largement favoris. Un statut dont ils ne se montreront absolument pas dignes, puisqu’après avoir fait le plus dur en Italie (0-0), ils ont concédé une défaite humiliante à domicile, quittant la compétition dès la 8e finale, et ce pour la première fois en trois ans. Amantino Mancini, l’ailier Brésilien, aura été le principal bourreau.

Bilan de l’Olympique Lyonnais face aux clubs italiens : 17 matches, 7 victoires, 5 nuls, 5 défaites. Buts pour 20, buts contre 27.
Adversaires affrontés : Inter Milan (3 fois), Bologne, Lazio, Milan AC, AS Roma, Fiorentina.

Naïm Beneddra