Wolverhampton-Liverpool 2-1, les Reds sortis sans honneurs de la Cup
Getty Images
Le leader de la Premier League est passé à la trappe d'entrée en FA Cup. L'équipe de Klopp s'est inclinée sur le terrain de Wolverhampton (2-1).

1/32e de finale de la FA Cup
Wolverhampton-Liverpool : 2-1
Buts :
Jimenez (38e), Neves (55e); Origi (51e)

Comme lors des deux dernières campagnes, Liverpool quitte la FA Cup prématurément. Et, comme il y a deux ans, c'est face à Wolverhampton que les hommes de Jurgen Klopp ont baissé pavillon. Dans le vétuste stade de Molineux, les Reds sont tombés, mais ce n'était en rien illogique car ils n'ont pas affiché les ingrédients nécessaires pour passer. Au prochain tour de la compétition, ils seront les seuls ténors de la PL à manquer à l'appel.

Les Merseysiders ont-ils sciemment abandonné la coupe pour se consacrer sur la conquête du titre, voire à la Ligue des Champions ? Difficile de l'attester, mais on peut légitimement le supposer au vu de ce que Shaqiri et ses partenaires ont montré durant cette partie. Ou n'ont pas montré, c'est selon. Et, il suffisait d'ailleurs simplement de jeter un œil sur le onze de départ aligné par Klopp, avec un turnover intégral appliqué, pour constater que ce rendez-vous ne faisait guère partie de leurs priorités.

9e en championnat, les Wolves, eux, ont su répondre présent et produire une prestation honorable. Et à partir du moment ils ont été appliqués, ils n'ont pas eu besoin de trop puiser dans leurs réserves pour faire chuter leurs opposants. Maitres des débats, ils ont contrôlé aisément la rencontre et scoré deux buts à des moments clés du match. La première réalisation est intervenue avant la pause (38e), et la seconde est arrivée juste après que les visiteurs ont recollé à la marque.

L'article continue ci-dessous

Des Reds trop amorphes

Raul Jimenez avait été le premier à scorer, en mettant à profit une énorme erreur de James Milner. Puis, à la 55e minute, peu après que les Reds ont cru se relancer suite à un but de Divock Origi, Ruben Neves a fait apprécier sa frappe chirurgicale. Le stratège portugais a mis à mal Simon Mignolet d'un coup de canon de 20 mètres. À la fois puissante et précise, elle ne pouvait être neutralisée. À 2-1, Liverpool a bien essayé de se rebiffer, mais ce fut sans grande conviction. À l'exception d'une frappe de Xherdan Shaqiri (69e), leur réaction n'a débouché sur aucun temps fort.

Liverpool devra donc attendre au moins un an de plus avant d'espérer remporter sa 8e FA Cup. Ses supporters sont déçus, mais ils se consoleront facilement si d'aventure Roberto Firmino et consorts venaient à aller chercher la couronne nationale en mai prochain. Celle qui leur échappe depuis presque trois décennies (dernier titre en 1990).

Commentaires ()