Werder Brême - Bayern Munich (1-3), Lewandowski et le Bayern ne lâchent rien
BAYERN BREMEN GORETZKA
Getty
Le Bayern Munich a répondu présent ce samedi lors de son déplacement à Brême. Avec un nouveau but de Lewandowski, les Bavarois l’ont emporté 3-1.

Le Bayern Munich n’a pas manqué ce samedi l’opportunité de consolider sa place en tête de la Bundesliga. En déplacement à Weser Stadium, l’antre du Werder, les champions d’Allemagne l’a emporté aisément 3-1. Avec, comme d’habitude, une contribution de l’inévitable Robert Lewandowski.

Lewandowski : 3 montants, 1 but

Le Polonais n’a pas été en réussite en première période, où il a laissé la lumière à ses coéquipiers. Sur des passes décisives de Thomas Muller, Leon Goretkza (32e) et Serge Gnabry (35e) ont mis leur équipe sur la bonne voie. C’était la concrétisation de la nette domination des visiteurs, face à un adversaire trop timoré.

En début de seconde période, « Lewy » a commencé à se démarquer, mais ses deux premières tentatives ont échoué sur des montants (54e et 56e). Il s’était alors cru dans un mauvais jour, mais il a fini par trouver la faille. A la 67e minute, et à la suite d’un coup de billard dans la surface adverse, il a repris le cuir de près pour signer sa 32e réalisation de la saison.

Ce but était aussi le 268e de sa carrière en Bundesliga. Avec ce total, il est devenu le deuxième meilleur réalisateur de l’histoire de ce championnat, à égalité avec l’ancienne légende Klaus Fischer (voir infographie Opta). Désormais, il n’y a que l’illustre Gerd Muller qui le précède dans ce prestigieux classement.

L'article continue ci-dessous

Le Bayern facile

L’ancien buteur de Dortmund aurait pu ajouter un autre pion à la 78e, mais il a eu la malchance de toucher du bois pour la troisième fois. C’était juste avant sa sortie de terrain, puisque Hansi Flick a choisi de le ménager en faisant entrer Eric Choupo-Moting dans la surface. Le goleador du Bayern n’était pas très content de devoir sortir. La preuve qu’il n’était pas totalement satisfait de sa performance personnelle.

Dans un match grandement déséquilibré, il n’y avait cependant pas besoin d’un immense Lewandowski pour assurer la victoire. Même s’ils ont concédé un but à la 89e à la suite d’un contre conclu par Fullkrug, les Bavarois n’ont jamais été vraiment inquiétés dans cette partie. Ce fut une sortie domestique relativement tranquille. De quoi bien s’avancer vers le 8e retour de la Ligue des Champions contre la Lazio.