Ukraine - Autriche (0-1), l’Autriche assure sa qualification
CHRISTOPH BAUMGARTNER AUSTRIA 21062021
Getty Images
Pour la 1e fois de son histoire, l’Autriche a passé le cap des poules à l’Euro. Pour cela, elle a dû se défaire de l’Ukraine (1-0).

On connait la première affiche des 8es de finale de l’Euro 2020. Elle mettra aux prises l’Italie à l’Autriche. La sélection de Franco Foda a composté son ticket en disposant ce lundi de l’Ukraine à Bucarest. Même étriquée (1-0), la victoire d’Arnautovic et ses coéquipiers était parfaitement méritée.

L’Autriche n’a pas fait de calculs 

Pour passer, les deux sélections pouvaient se contenter d’un nul. Pour les Autrichiens, il n’était cependant pas question de trop calculer. Ils sont entrés sur le terrain avec la ferme intention de l’emporter et cela s’est vu puisqu’ils ont été les plus entreprenants sur le terrain. L’ouverture du score est survenue à la 21e lorsque Christoph Baumgartlinger est venu cueillir un corner parfaitement tiré par David Alaba. D’une déviation bien sentie, il a devancé son vis-à-vis et trompé la vigilance de Georgi Bushchan. 

Ce but était le seul inscrit de la rencontre, mais il aurait pu y en avoir d’autres. Juste avant la pause, Konrad Laimer a placé une frappe enroulée qui n’était pas loin de finir au fond (43e). Et deux minutes plus tard, c’est Arnautovic qui a raté le break en ouvrant trop son pied alors qu’il était en position idéale conclure (45e). De belles occasions que les Autrichiens auraient pu regretter, mais pour cela il aurait fallu que l’Ukraine affiche un bien meilleur visage.

L'article continue ci-dessous

Une Ukraine bien pâle 

La bande à Shevchenko a été inexplicablement timorée. Autant lors des deux premiers matches elle avait réussi, par séquences, à produire un bon football et exploiter ses qualités techniques. Autant cette fois, ce fut le néant dans tous les domaines. En terme d’occasions franches, on ne pourra en relever qu’une seule. Celle de Yaremchuk à la 82e, sur laquelle Daniel Bachmann s’était bien détendu. Ce dernier a aussi eu à intervenir à la 62e mais c’était sur une tête dans la mauvaise direction de son coéquipier Stefan Lainer.

Battue, l’Ukraine finit 3e de sa poule et doit attendre la fin de la phase des groupes pour savoir si cette maigre moisson sera suffisante pour voir les 8es. Si les billets étaient distribués au mérite, les « Jaune et Bleu » passeraient déjà à la trappe. L’Autriche, pour sa part, se qualifie haut la main. Elle a cinq jours pour préparer sereinement son rendez-vous à Wembley contre la Squadra.