Troyes-Lille (3-0) - L'ESTAC fait la loi contre Lille
Tardieu Troyes Lille 01052022
Getty
Grâce à cette victoire, l'ESTAC de Troyes peut sereinement se projeter sur les trois dernières journées : le maintien est tout proche.

Dans l'obligation de prendre des points pour se donner un peu d'air et se rapprocher d'un maintien en Ligue 1, Troyes est parvenu à faire déjouer une équipe de Lille toujours aussi peu inspirée. Avec ces trois points extrêmement précieux, voilà l'ESTAC à cinq points de Saint-Etienne.

Tardieu lance Troyes

Une entame de match particulièrement calme entre des Dogues qui ne jouent plus grand chose en cette fin de saison en manquent toujours autant d'idées devant, et des Aubistes en quête de points dans la course au maintien.

Burak Yilmaz tente bien àdeux reprises d'obtenir un penalty, mais la vidéo ne donne pas raison au Turc. Malgré une possession globalement en faveur des Dogues, Troyes se projette en contre à la moindre opportunité.

Et ce sont finalement les hommes de Bruno Irles qui se voient offrir un penalty après un duel entre Zhegrova et Dingomé sur la gauche de la surface. Une décision litigieuse confirmée par la VAR qui déclenche la grande colère des Lillois. Florian Tardieu, lui, ne tremble pas et ouvre le score pour l'ESTAC (1-0, 43e). Trouvé au second poteau, Fonte remet sa tête au centre mais ne trouve personne pour la plus grosse situation lilloise juste avant la pause.

Une histoire de penaltys

Après le repos, les nerfs sont encore à vif du côté des Nordistes, alors qu'Olivier Létang descend faire part de son mécontentement à M. Delajod. Renato Sanches, lui, est exclu pour deux cartons coup sur coup après avoir montré son agacement de manière bien trop véhémente.

En infériorité numérique, les Dogues perdent pied. Sur une très belle action des locaux, Chavalerin centre vers Ugbo, qui prend le meilleur sur Botman avant d'être accroché par le défenseur. Deuxième penalty pour Troyes, transformé par l'attaquant canadien (2-0, 55e).

Sur un nouveau centre de Chavalerin, Ripart trouve lui le poteau de près, juste avant que Fonte ne décroise trop sa tête sur coup-franc. Mais le faible espoir s'écroule pour les Dogues après le deuxième rouge de l'après-midi adressé à Burak Yilmaz pour un tacle par derrière sur Tardieu.

Troyes et Tardieu aggravent même la marque sur un dernier penalty concédé par André pour un tacle sur Larouci (3-0, 86e). Avec cette victoire, Troyes fait un très grand pas vers son premier maintien en Ligue 1 depuis 2006.

L'article continue ci-dessous