Toulouse-Nice 1-2, Nice au bout du suspense
Getty
Toulouse recevait des Niçois mal en point pour le compte de la 15e journée et l'OGCN a réussi à retourner la situation dans les 10 dernières minutes.

C'est un scénario complètement fou qui a été vécu par les spectateurs du Stadium Municipal ce mercredi soir. Tout semblait indiquer un nouveau revers niçois, mais il ne fallait pas partir trop tôt dans un match à sensations où l'on aura vu moult retournement de situations. Il ne fallait pas non plus arriver trop tard.

En effet, le premier sang est versé dès la 3e minute, quand Blin profite de l'égarement de Souquet pour récupérer le cuir et effectuer un service rasant pour Delort qui en profite pour ouvrir la marque. On se dit que l'OGC Nice est de nouveau bien parti pour boire la tasse, surtout que Dante sera expulsé à la 40e minute de jeu après deux jaunes suite respectivement à un coup de coude sur Delort puis à une nouvelle faute sur Durmaz, le pied en avant. La pause est atteinte avec le tableau de marque toujours en faveur des Toulousais et on se dit que Nice, amputé de son défenseur, devra réaliser un miracle pour parvenir à l'emporter en étant mené et en infériorité numérique.

Et c'est pourtant bien ce qui va se produire au Stadium Municipal. D'autant que d'emblée, le TFC obtient un pénalty. Le Marchand est sanctionné pour une main qui semblait pourtant totalement involontaire dans sa surface. Mais Durmaz bute sur Benitez qui permet aux siens de rester en vie. Servi par Souquet sur un contre, Balotelli a une première opportunité de devenir le héros niçois de la soirée à 53e minute, mais n'en profite pas malgré un cadre grand ouvert devant lui. À l'heure de jeu, c'est Jullien qui dévissera sa reprise dans ce match totalement décousu, alors que Benitez avait deserté ses cages. 

L'article continue ci-dessous

Mais le tournant du match interviendra à dix minutes du terme. En position de dernier défenseur, Amian balaie Souquet dans la surface et est exclu. La dynamique des forces s'inverse, surtout que Balotelli, lui, ne se fait pas prier pour transformer le pénalty. 1-1., puis bientôt 1-2, quand Saint-Maximin trouve Srarfi au second poteau et que ce dernier parvient à tromper Lafont de la tête. 1-2, score final. Nice remonte à la quatorzième place tandis que Toulouse est quinzième après un match riche en émotions.

 

 

Commentaires ()