Suède-Suisse, 1-0 : Forsberg envoie les Blågult en quarts de finale
Dernière mise à jour
La Suède s'est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial, le premier depuis 1994, grâce à un but d'Emil Forsberg en venant à bout de la Suisse.

8es de finale de la Coupe du Monde
Suède-Suisse : 1-0 
But : Forsberg (66e)

La Suède poursuit son rêve éveillé. Les Blågult se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe du monde 2018 ce mardi après leur victoire face à la Suisse grâce à un but, avec de la réussite, d'Emil Forsberg. Ironie du sort, la Suède aura finalement dû attendre le départ de Zlatan Ibrahimovic pour se mettre à briller sur la scène internationale. Le pays scandinave va connaître son sixième quart de finale de son histoire, le premier depuis 1994.

Dans un huitième de finale ouvert sur le papier, entre deux équipes qui n'étaient pas forcément attendues à ce stade de la compétition, c'est la Suède qui a pris le meilleur sur la Suisse dès le début de match. Pourtant séduisants et accrocheurs lors de la phase de poules, les Suisses, privés de Stephan Lichtsteiner notamment, ont été bousculé par la Suède entreprenante. Si c'est la Nati qui a frappé la première par l'intermédiaire de Shaqiri, c'est bel et bien les Blågult qui se sont procurés les meilleures occasions dans le premier acte.

L'article continue ci-dessous

Sweden celebrate 2018

La Suisse trop timide

Seul face au gardien, Berg a complètement manqué sa reprise de volée avant la dixième minute de jeu. Dans la foulée, c'est Ekdal qui s'est présenté face à Sommer mais qui n'a pas cadré sa frappe. La meilleure occasion est à l'actif de Berg qui d'une magnifique reprise de volée aurait pu ouvrir le score sans un arrêt de Sommer, le dernier rempart suisse excellent depuis le début du tournoi. Après une série d'occasions suédoises, la Suisse a réagi par l'intermédiaire de Xhaka, qui n'a pas cadré sa frappe, puis de Dzemailli trop imprécis. Avant la pause, Ekdal a eu une ultime opportunité, mais a une nouvelle fois manqué le cadre.

Certes, la Suisse a globalement eu la possession, mais elle a été dominé par la Suède lors de la première période. Et en seconde période, les coéquipiers d'Ola Toivonen ont logiquement été récompensé pour leurs efforts. Sur un rush de Forsberg, le milieu de Leipzig a fait la différence grâce à une feinte de frappe et son tir, qui semblait cadré, a été dévié par Akanji dans ses propres filets. Décevant jusqu'à présent dans le tournoi, Forsberg s'est réveillé au meilleur des moments pour les Blågult. 

Avec les entrées d'Embolo et de Seferovic, la Suisse s'est montrée bien plus dangereuse et a poussé pour égaliser. Mais la Nati a usé d'un jeu trop stéréotypé pour surprendre la solide défense suédoise. Pour la quatrième fois en cinq Coupes du monde, la Suisse se heurte au mur des huitièmes de finale et achève son parcours dès le premier match à élimination directe. En face, la Suède de Forsberg va tenter d'imiter ses aînés de la génération 1950 et 1994, demi-finalistes, avant pourquoi pas de rêver d'imiter la génération 1958, finaliste. Les Blågult affronteront au prochain tour le vainqueur du dernier huitième de finale entre la Colombie et l'Angleterre.

Commentaires ()