Strasbourg - OM (0-1), Sanson libère l’OM
Morgan Sanson Strasbourg Marseille Ligue 1 06112020
Getty
L’OM s’est changé les idées après ses tourments européens en l’emportant sur le terrain de Strabsourg (1-0). Sanson a marqué le but décisif.

En difficulté sur la scène continentale, où il se montre incapable d’inscrire le moindre point, l’OM commence à bien remonter la pente en championnat. Ce vendredi, en ouverture de la 10e journée, les Phocéens ont récolté un troisième succès domestique de rang. Une victoire obtenue sur le terrain de Strasbourg (1-0), avant-dernier au classement.

L’OM a été patient

Marseille a rempli sa mission en Alsace, mais ce ne fut pas sans mal. L’équipe de Villas-Boas s’est montrée longtemps impuissante, et n’a pu tirer son épingle du jeu qu’à l’approche de la fin (72e). Avec l’incorporation de Dimitri Payet, laissé sur le banc au coup d’envoi, les Phocéens ont retrouvé du tonus et ont fini par remporter la mise. C’est Morgan Sanson qui les a délivrés d’une remarquable volée, suite à une remise de la tête de Dario Benedetto, deux autres rentrants.

A défaut d’être séduisant, l’OM a donc su se montrer patient, et surtout solide derrière pour repousser toutes les offensives alsaciennes. Ils n’ont vraiment tremblé qu’à une seule reprise. C’était à la 58e minute sur une frappe d'Anthony Caci. Détournée, celle-ci a terminé a fini sur le poteau de Steve Mandanda. Le Racing a alors laissé échapper une belle occasion de scorer, et elle ne s’est plus représentée, même si les locaux ont assiégé le camp marseillais en fin de partie. Juste avant le gong, ils ont aussi cru pouvoir obtenir un pénalty, mais l’intervention litigieuse de Jordan Amavi a été jugée licite.

L'article continue ci-dessous

Une victoire bonne pour le moral

A la Meinau, Marseille n’a pas réglé tous ses problèmes. Loin s’en faut. Malgré un changement de système, avec le passage en 4-4-2, l’OM a éprouvé des difficultés pour se montrer menaçant, à l’instar de Valère Germain, qui n’a pas su mettre à profit sa titularisation. Mais, il n’a donc suffi qu’une seule opportunité aux Olympiens pour faire mouche et s’offrir ce succès ultra-précieux.

Avec cette victoire, l’OM se hisse au pied du podium, avec le même total de points que Rennes (3e). De quoi panser les plaies suite à la déroute continentale et chasser aussi le climat de crise. Juste avant la trêve internationale, ce rebond ne peut que faire du bien à Payet et ses coéquipiers. Strasbourg, pour sa part, continue à s’enliser, avec le spectre d’une harassante lutte pour le maintien qui commence à poindre.