L1 - Avant la trêve, les Verts continuent d'engranger face au Stade de Reims (2-0)
Dernière mise à jour
Pour leur dernière sortie avant la trêve internationale, les Verts ont fait le plein de confiance en l'emportant face au Stade de Reims (2-0).

Deuxième rencontre consécutive à domicile ce samedi soir pour l'AS Saint-Etienne, difficilement victorieuse du SCO d'Angers lors de la journée précédente (4-3), avec la réception du Stade de Reims à Geoffroy-Guichard en marge de cette 13ème journée de championnat. De son côté, le promu se déplacait sans complexe dans le Forez puisque les rémois restaient tout simplement sur 5 matches sans défaite en Ligue 1, laissant donc présager une rencontre intéressante à suivre, entre deux formations en confiance. D'autant qu'en cas de victoire, l'ASSE pouvait revenir à 3 points de la 2ème place. 

Les Verts ouvrent le score, subissent puis punissent 

Face à ses supporters, la formation de Jean-Louis Gasset ne tardait pas à se rendre le match facile puisque quelques secondes seulement après le coup d'envoi, les Verts ouvraient le score suite à un coup franc bien frappé par Wahbi Khazri qui trouvait la tête de Mathieu Debuchy. Laissé libre de tout marquage, celui qui a annoncé sa retraite internationale dans la semaine ne se faisait pas prier pour ouvrir le score. Reims n'avait pas encore touché le ballon. 

L'article continue ci-dessous

Si cette ouverture du score précoce aurait pu démobiliser les visiteurs, cette dernière avait en réalité l'effet inverse. Et pour cause, le Stade de Reims se ruait à l'attaque durant de nombreuses minutes et mettait sérieusement à mal l'arrière garde stéphanoise, faisant passer de nombreux frissons au stade Geoffroy-Guichard. La suite du premier acte était surtout marquée par de nombreuses fautes commises de part et d'autre. Avant que l'ASSE, cruelle de réalisme ce samedi, ne double la mise avant la mi-temps (39ème) grâce à son meilleur buteur arrivé cet été en la personne de Wahbi Khazri. En effet, alerté par Ole Selnaes dans la surface de réparation adverse, l'ancien joueur du Stade Rennais croisait parfaitement sa frappe. Le break était fait. 

En deuxième période, le rythme retombait quelque peu et la fatigue se faisait ressentir à l'aube d'une trêve internationale attendue et méritée pour les deux équipes. Si l'AS Saint-Etienne montrait plus d'application et de confiance qu'en première période, les occasions franches étaient assez peu nombreuses. De ce fait, le score n'évoluait plus et le club du Forez, clinique ce samedi soir, pouvait aborder la trêve internationale avec sérénité. 

Commentaires ()