Saint-Etienne - PSG (1-1) : Pour la première de Pochettino, les Parisiens ont été bousculés par les Verts
Kylian Mbappé Saint-Etienne PSG Ligue 1 06012020
Getty
Pour la première de Pochettino sur le banc parisien, le PSG n'a pas réussi à se défaire du piège stéphanois et voit l'OL prendre trois points d'avance

Les festivités de fin d’année passées et la tête de nouveau concentrée sur le football, le PSG a signé une reprise victorieuse mais loin d’être convaincante. Ce mercredi soir, à Geoffroy Guichard, les yeux étaient bien évidemment braqués sur le banc parisien et la première de Mauricio Pochettino. Intronisé samedi comme le successeur de Thomas Tuchel, l’entraîneur argentin n'a pas connu sa première victoire avec le club de la capitaile (1-1) et devra au minimum attendre la réception de Brest, samedi, pour s'enlever ce poids.

Après seulement trois entraînements collectifs et une pléiade d’absences (Neymar, Icardi, Kimpembe, Paredes, Kurzawa, Danilo, Florenzi, Rafinha et Bernat), Pochettino n’allait pas révolutionner ce qui était visible sur le terrain depuis des semaines. Pour voir la patte de l’ancien coach de Tottenham, il faudra patienter encore un peu. Néanmoins, sur la pelouse stéphanoise, c’est un retour à un 4-3-3 qui a été instauré alors que Tuchel avait misé sur une défense à trois lors des dernières semaines de son mandat.

Invaincus depuis cinq matches mais avec une seule victoire, les Stéphanois sont encore dans le dur et ont accepté de se faire dominer pendant une majeure partie de la rencontre. A la pause, le PSG affichait 77% de possession mais qu’on ne s’y trompe pas, les deux équipes ont fait jeu égal. Beaucoup mieux entrés dans la rencontre, les coéquipiers de Mbappé se sont fait surprendre sur une erreur de Gueye. Mis en difficulté par Marquinhos, le milieu parisien a glissé à l’entrée de la surface et permis à Bouanga de servir Hamouma (19eme). Le plan stéphanois a parfaitmeent fonctionné mais la joie a été de courte durée dans le Forez. Moins de cinq minutes après avoir été cueilli à froid, les Parisiens ont rapidement remis les pendules à l’heure.

L'article continue ci-dessous

Navas et Moulin en feu

Comme souhaité par Pochettino, Verratti a été plus proche du but adverse et c’est par lui qu’est venue l’inspiration avec une passe bien sentie pour Kean. L’ancien attaquant d’Everton a encore été décisif quand Di Maria et Mbappé ont été en dedans. Remis sur les bons rails, le PSG a poussé mais ce match a été celui des gardiens qui ont eu du travail afin de se réchauffer dans le froid stéphanois. D’abord Moulin qui s’est notamment illustré avec une belle claquette sur une tête de Marquinhos et une belle parade sur une frappe puissante de Di Maria (75eme) puis Navas qui a parfaitement repoussé une volée de Debuchy (43eme) puis gagné un face-à-face contre Bouanga (65eme).

Les gardiens plutôt sur le qui-vive, compliqué pour les attaquants de faire la différence. Saint-Etienne, conscient de la supériorité de son adversaire, a avant tout cherché à bien défendre pour tenter de contrer. Après un retour des vestiaires un peu compliqué, les Verts sont montés en régime et se sont bien eux qui ont eu les occasions les plus chaudes avec notamment une barre de Bouanga. Sans Neymar, Mbappé a bien essayé d’être la figure offensive du club parisien mais comme c’est le cas depuis quelques temps, l’international français force trop souvent les décisions et n’arrive pas à être totalement décisif.

Dans les autres matches de la soirée, c’est l’Olympique Lyonnais qui fait la bonne opération de cette 18eme journée (victoire 3-2). Face à Lens, le leader de la Ligue 1 a joué à se faire peur après avoir mené 3-0 au bout de 50 minutes grâce notamment à un doublé de Memphis. Malgré la remontée lensoise, les hommes de Rudi Garcia sont désormais seuls à la première place puisque Lille a été surpris à domicile par Angers. Bousculés par les Angevins et un surprenant doublé de Romain Thomas, les Dogues ont réagi par Yilmaz mais sans parvenir à combler leur retard. Les voilà désormais troisièmes après le point ramené de la Loire du PSG.