Roma-Genoa (3-2), adieux réussis pour Totti avec la Roma
Getty Images
Francesco Totti a vécu une belle der avec la Roma. Bien qu'entré comme remplaçant, "Il Capitano" a contribué à la victoire face au Genoa.

38e journée de Serie A
AS Roma-Genoa : 3-2
Buts :
Dzeko (10e), De Rossi (74e), Perotti (90e); Pellegri (3e), Lazovic (79e)

C'est fini. La longue et belle idylle de Francesco Totti avec la Louve s'est achevée. Au bout de 24 ans de bons et loyaux services, "Il Capitano" tire sa révérence et il le fait avec le sentiment de devoir accompli. Ce dimanche, il a participé à la victoire contre le Genoa (3-2), synonyme de qualification directe pour la prochaine Ligue des Champions. Un succès qui a été pénible arracher, mais le scénario haletant de la partie a le mérite de donner un caractère encore plus inoubliable à la dernière sortie du Roi Totti avec sa Roma bien-aimée.

Totti salue la Curva Sud lors de son dernier match avec la Roma

Il n'a pas joué tout le match, seulement 40 minutes mais c'était suffisant pour vivre à fond cette ultime rencontre et apporter son grain de sel au succès obtenu. Sans être décisif, le numéro 10 giallorosso a inspiré ses partenaires après son entrée en jeu. En cherchant constamment à jouer vers l'avant et en distillant quelques jolis caviars, comme celui que Stephen El Shaarawy a failli transformer en but (69e) sans l'intervention miraculeuse du gardien gênois. Le score était alors de un but partout et à la 74e minute Totti était tout près de connaitre le bonheur de marquer pour ses adieux, mais Daniele De Rossi lui a ôté cet honneur en le devançant d'une frappe sans contrôle à l'entrée de la surface. Le futur capitaine a bien fait de ne pas se rater sur ce coup.

Perotti délivre l'Olimpico

A 2-1, et alors qu'ils étaient revenus à 1-1 grâce à Edin Dzeko (10e) après l'ouverture du score du jeune Pellegri (3e), la Roma a cru avoir fait le plus dur. C'était sans compter sur l'attitude conquérante du Genoa. Les hommes de Juric n'étaient pas d'humeur à faire des cadeaux et Darko Lazovic est venu jeter un grand froid sur l'Olimpico en remettant les deux formations à égalité à la 79e minute. L'international serbe a joué les trouble-fêtes et a failli récidiver trois minutes plus tard à la suite d'un contre rapide. Sa frappe croisée a finalement touché le montant. Beaucoup y alors ont vu un signe : il était impossible pour la Roma de trébucher le jour du départ de son plus meilleur représentant.

Les Romains ont évité la défaite, mais encore fallait-il marquer ce troisième but qui les aurait propulsés en C1. Celui-ci est arrivé à l'entame du temps additionnel. Diego Perotti délivrait tout un stade en trouvant le chemin des filets suite à une remise de Dzeko. La fin était heureuse et c'est à se demander s'il pouvait vraiment en être autrement. Totti, ce grand champion, a eu la sortie qu'il méritait et l'on commence déjà à regretter de ne plus pouvoir le revoir avec ce club qu'il aime tant. 

Commentaires ()