Rennes-Orléans 2-0, Rennes tient son rang et atteint le dernier carré
Getty
Le Stade Rennais a rempli sa tâche ce mercredi en l'emportant 2 à 0. Les Rouge et Noir prolongent leur bonne série actuelle.

Les matches se suivent et se ressemblent actuellement pour le Stade Rennais, et ce quelle que soit la compétition disputée. L'équipe bretonne accumule les bons résultats. Ce mercredi, c'est en Coupe de France et malgré la fatigue due à la répétition des rencontres que les hommes de Julien Stéphan ont répondu présent. Face à Orléans (Ligue 2), et en dépit d'une première période sans but, ils l'ont emporté logiquement et sans trop forcer.

C'est à la 65e minute et sur une merveille de coup franc de Benjamin Bourigeaud que le SRFC a débloqué la situation et pris l'avantage à la marque. Les locaux auraient pu cependant le faire bien avant. En première période, Damien da Silva a même trouvé le chemin des filets à la 25e minute, mais il l'a fait en s'aidant de la main et l'arbitre l'a constaté en faisant appel à la VAR. Par ailleurs, à la 30e minute, Clément Grenier a tenté sa chance, avec un essai passé juste au-dessus du cadre.

Au retour des vestiaires, les Rennais ont accentué la pression sur le camp adverse. Ce n'était alors qu'une question de temps avant que l'équipe d'Ollé-Nicole ne cède. Elle y était proche à la 49e sur un tir d'André puis à la 53e sur une reprise de Niang. Mais, c'est donc sur un coup de pied arrêté que les visiteurs ont baissé pavillon.

L'article continue ci-dessous

Rennes termine en force

Dos au mur, Orléans aurait pu recoller à la marque rapidement. Pour cela, il aurait fallu que Demoncy ne gâche pas son opportunité (67e). Les visiteurs n'ont pas été très en réussite sur les quelques occasions qu'ils se sont créées, avec notamment une frappe non cadrée du vétéran Karim Ziani (15e). Et, à ce niveau-là, cela ne pardonnait pas.

Après cette mini-alerte, Rennes a mis un point d'honneur à doubler la mise et s'éviter une fin de match stressante. A la 71e, Hatem Ben Arfa, de retour après avoir purgé sa sanction interne, a délivré une superbe offrande à Mamadou Niang et ce dernier l'a exploitée avec succès, avec un tir croisé imparable. Ça faisait 2-0, et ça aurait pu faire plus si les Rennais avaient converti les opportunités de fin match (Grenier 80e, Hunot (88e).

A huit jours de son rendez-vous contre Arsenal en Ligue Europa, Rennes négocie donc comme il se doit son rendez-vous de Coupe. Les Rouge et Noir ne sont désormais plus qu'à un match de Stade de France. "On est très contents. On a une 1e période difficile. A la mi-temps, on s'est fait bouger et c'est ce qui fait qu'on a bien réagi", a lâché sur Eurosport un M'Baye Niang satisfait au coup de sifflet final, avant de se livrer un clapping avec ses partenaires.

Commentaires ()