Rennes - Nice (1-2), Gouiri et les Aiglons se relancent
Amine Gouiri Rennes Nice Ligue 1 26022021
Getty
En ouverture de la 27e journée de Ligue 1, Nice a signé un très joli coup en allant battre Rennes sur sa pelouse (2-1).

Ce sont deux équipes en plein doute qui s’affrontaient ce vendredi à l’occasion du premier match de la 27e journée de Ligue 1. Rennes se mesurait à Nice et c’est l’équipe la moins bien classée qui l’a emporté. Après trois défaites d'affilée, les Azuréens se sont remis à l’endroit à la faveur d’une belle et rassurante victoire.

Nice a affiché ses ambitions d’entrée

Conquérants, les Aiglons ont pris à la gorge leurs hôtes du jour. Leur entame du match fut idéale et a logiquement abouti sur une ouverture du score, même si celle-ci faisait suite à un pénalty. A la 19e minute, Hichem Boudaoui se faisait déséquilibrer dans la surface suite à un joli numéro de dribbles et c’est Amine Gouiri qui s’est chargé de transformer sur la sentence. Sur la lancée de cette excellente entame, le Gym aurait pu ensuite doubler la mise et se mettre à l’abri. Mais Myziane Maolida a manqué de convertir deux de ses tentatives. La première a été repoussée par Alfred Gomis et la seconde a échoué sur le poteau.

Les Niçois ont regretté ces occasions non exploitées lorsque juste avant la mi-temps Martin Terrier a rétabli la parité pour Rennes, suite à une mauvaise relance de William Saliba. Dos au mur, les Bretons ont réussi à se réveiller et la belle frappe de l’ancien lyonnais de l’extérieur de la surface est venue récompenser ce sursaut. Les locaux auraient pu aussi s’offrir un pénalty, si Jérémy Doku s’était laissé tomber dans la surface suite à une intervention illicite de Jean-Clair Todibo. Une action qui a mis en rage Florian Maurice, le directeur sportif, à la mi-temps.

L'article continue ci-dessous

Gouiri dans tous les bons coups 

En seconde période, on s’attendait à ce que Rennes prenne enfin le jeu à son compte. Il n’en a rien été. Les locaux ont fini par retomber dans leurs travers et c’est logiquement qu’ils ont encaissé un deuxième but derrière. Après un essai de Claude-Maurice (53e), l’Autrichien Daniliuc redonnait l’avantage à Nice en venant placer une tête au second poteau sur un excellent centre de Gouiri, décisif pour la deuxième fois de la soirée (58e). 

L’équipe de Julien Stéphan ne s’est pas remise de ce deuxième coup dur. Sa fin de match a été poussive et il n’y a que Bourigeaud qui est parvenu s’offrir une opportunité d’égaliser. C’était à la 84e et sa frappe puissante de 20 mètres a été repoussée par…Guirassy, placé au mauvais endroit. Le score n’a donc pas évolué et Rennes n’a pas pu éviter sa quatrième défaite consécutive. 

Rennes reste 8e au classement, mais il voit l’Europe s’éloigner. Nice, de son côté, fait un bond de cinq rangs pour se retrouver 12e. La formation d’Ursea respire enfin. Elle espère désormais que ce succès à Roazhon Park soit annonciateur d’une belle série à venir. « Il faut s’appuyer sur cela pour la fin de la saison, mais il n’y a pas d’euphorie à avoir », a prévenu Morgan Schneiderlin au coup de sifflet final.